mannequin.jpg
Mode
miriam.jpg
Memoire
tyrese.jpg
cinéma
miss 5.png
Fashion
art2.webp
Art
logo Grace Diffusion.jpg
Musique Gospel
QUEEN ETEME.jpg
musique

CAMEROUN / REINE CLARISSE DOUALA BELL, MARRAINE DES JOURNÉES PORTES OUVERTES AWOVI

by Alain mouaka


Posté le September 15, 2020 08:11 | Vues 223


reine.jpg

    Entreprendre pour un meilleur devenir du continent mère, l’Afrique berceau de l’humanité, et mettre en valeur la bravoure, le savoir faire des femmes rurales africaines, telles sont en quelques mots le combat de Mme Ursule Biloa MVogo , présidente de La Mufra (Mutuelle des Femmes Rurales Africaines pour la solidarité, l'émergence et le développement durable). Les femmes rurales, des femmes de choix qui nourrissent le monde mais qui sont malheureusement effacées des tables de prises de  décisions sur les questions de la femme et qui ont du mal à se faire une place de poids dans la société.

   Il est donc plus que jamais important de mettre de la lumière sur ces femmes, mères et sœurs en cette période difficile due à la crise sanitaire à coronavirus dont les conséquences économiques n’épargnent personne. C’est ainsi que La Mufra en collaboration avec l'INPAV (l'institution panafricaine de la voix) présidée par la diva Queen ETEME organisent les journées portes ouvertes baptisées AWOVI , African Women's Village, qui auront lieu les 12 et13 octobre prochain à Soa, une banlieue de Yaoundé.   L’optique est plutôt simple et fédératrice : « Toute l'AFRIQUE dans un village » avec un programme qui vante les mérites des femmes rurales à savoir :

  

  • Ateliers de formation sur le développement personnel et la confiance en soi à prise de parole en public animé par la Diva Queen ETEME, Présidente fondatrice de l'institution panafricaine de la voix
  • Session de fabrication du Menthol, du gingembre (poudre et jus de gingembre), fabrication du savon liquide et eau de javel et  fabrication des tableaux à partir des fibres de bananier par la Mufra qui seront sanctionnées par un certificat de participation décerné à toutes les participantes aux ateliers de formation.
  • Apprentissage du port du foulard
  • Table ronde sur le thème : « la journée internationale de la femme rurale 2020 »
  • Causeries éducatives sur les stratégies de lutte contre la covid 19 dans les villages d'Afrique
  • Soirée prestige avec la Diva Queen ETEME, Sanzy viany et Léa Jinn Messomo.

 

Cette vision noble de La Mufra et de l'INPAV touche des cœurs, on n’est surpris de voir le nombre des femmes qui se rallient grandissant. Au rang de ces femmes de conviction, une marraine de poids pour cette première édition des journées portes ouvertes de African Women's village (AWOVI), la Reine Clarisse Douala Bell. Notre rédaction a tendu le micro à son altesse afin d’en savoir un peu sur sa personne et son engagement indéfectible pour la cause de la femme du monde.

 

Pensées Noires : Reine Clarisse Douala Bell , Pensées Noires magazine vous présente ses salutations les plus distinguées et vous félicite pour votre nomination en tant que marraine de la première édition des journées portes ouvertes de African Women's village (AWOVI), si vous le voulez bien, allons à votre découverte.

Reine Clarisse Douala Bell : Merci à toute l’équipe de rédaction de Pensées Noires magazine, je salue le travail excellent qui est abattu afin de valoriser notre continent l’Afrique, terre qui nous est si chère à tous africains. Je m'appelle Ekwe Clarisse épouse Douala Bell, femme mariée de nationalité camerounaise, Je suis présidente fondatrice de la grande rencontre d'échanges des femmes Camerounaises et du monde (GREFC MD), Je suis également présidente fondatrice de la plateforme Africa Ladies for Peace , Présidente fondatrice de la plateforme consultative et de réflexion des femmes africaines (CERFA) et cheffe d'entreprise.

 

Pensées Noires : En tant que cheffe d’entreprise quelles sont les responsabilités qui sont les vôtres ?

 Reine Clarisse Douala Bell : A ce dernier titre, je dirige La LRC Business, une entreprise  qui réunit toutes mes activités économiques et commerciales à l’instar de la structure Ek Consulting qui fait dans le placement du personnel de surface, les travaux publics et dans l’entretient des locaux d’entreprises mais aussi dans les cadeaux d’entreprises et la location des voitures.  Je pourrais citer aussi les Boutiques Dipita, la référence dans les tenues Sawa Hommes, Femmes et Enfants mais aussi les confitures artisanales que je confectionne. Et pour finir, nos méthodes Detox sont très appréciées avec des thés minceur, ventre plat mais aussi du thé bien-être, thé cholestérol, thé cardio-vasculaire et la fabrication des huiles essentielles et végétales.

 

Pensées Noires : Comment s’explique votre engagement dans tous ces domaines d’activité y compris la cause de la femme ?

Reine Clarisse Douala Bell : Je crois fermement qu’il faille montrer l’exemple aux jeunes filles et aux femmes, réussir pour nous les femmes est possible ; Nous ne sommes pas la dernière roue de la carrosse, nous ne sommes pas des paresseuses, non, loin de là, il suffit juste de voir ce la femme accomplit comme tâche dans son foyer, je n’irai pas plus loin. Je suis convaincue qu’une femme qui se prend en charge est un plus pour la société tout en étant une aide de qualité pour sa famille, mais tout ça commence par son  autonomisation qui passe par l'entrepreneuriat. Me concernant, je suis fière des retombées de mes activités car elles me permettent pour faire d’être financièrement autonome, aider ceux qui sont dans le besoin et surtout d'être une source d'inspiration pour les jeunes filles.

 

Pensées Noires : Pourquoi avoir acceptée d’être marraine de la première édition des journées portes ouvertes de African Women's village (AWOVI) ?

Reine Clarisse Douala Bell : Vous savez le monde aujourd’hui crée ses propres modèles qui s’avèrent être  l’idéal ou le super humain dans la société ou à la limite on nous impose un format de personnes à aduler, bon j’ai rien contre mais je pense qu’il y’a des héros qui manquent de visibilité pas pour se faire la star mais simplement faire savoir que quelque part il y’a des gens qui se donnent à fond pour leurs communautés ou la société. Et je pense que les femmes rurales africaines sont un peu effacées et que l’on ne réalise pas très souvent le travail énorme qu’elles abattent. Je ne pouvais donc que dire oui à cette opportunité de marraine et accompagner ces deux femmes dont le leadership est très impactant,  Mme Ursule Biloa MVogo , présidente de La Mufra et  la diva  Queen ETEME présidente de  l'INPAV (l'institution panafricaine de la voix).

 

Pensées Noires : Votre engagement est très édifiant, vos combats sont nobles, quel est votre message à l’endroit de la jeune femme africaine ?

Reine Clarisse Douala Bell : Et bien je dirais aux  jeunes femmes africaines qu'elles ont un potentiel extraordinaire. Elles peuvent bouger les lignes et il urge qu’elles se lèvent ensemble pour pouvoir faire avancer l'Afrique et le monde. Pas de place au découragement, l’heure est au travail.

 

Pensées Noires : Pour finir Reine Clarisse Douala Bell, votre regard sur l’Afrique de demain?

Reine Clarisse Douala Bell : Je vois l'Afrique de demain plus développée avec l'égalité entre les sexes. Je la vois émergente. Merci à toute l’équipe de Pensées Noires magazine.


Retour aux articles