mannequin.jpg
Mode
miriam.jpg
Memoire
tyrese.jpg
cinéma
miss 5.png
Fashion
art2.webp
Art
logo Grace Diffusion.jpg
Musique Gospel
QUEEN ETEME.jpg
musique
image003.jpg
Association
PN logo.jpg
Mon AFRIQUE

ITALIE / EDDY MUFASA, LE CHANT DE L'AMOUR

by Alain mouaka


Posté le September 19, 2020 16:42 | Vues 295


eddy mufasa.jpg

Après avoir mis tout le monde d’accord avec « Guitar love », premier titre qui a fait couler assez d’encre dont la version 2  en complicité avec le chanteur Lord Carlos figure sur  l’album KETA, Eddy Mufasa ne cesse d’enchainer les succès ; Talentueux et original, le lover est de retour avec  « Cocao Butter » , tout ce qu’il y’a de soft pour une balade romantique.

 Pensées Noires magazine est allé à la rencontre  d’un amoureux de l’Afrique, qui croque la vie à pleine dent avec la tête sur les épaules.

 

 

Pensées Noires : Eddy Mufasa , akwaba, Pensées Noires magazine jubile de joie de vous recevoir entre nos lignes, comment vont l’homme et l’artiste ?

Eddy Mufasa : Le plaisir est partagé, je crois bien que c'est ma première avec vous. L'homme va bien et l'artiste pétille de créativité (rires)

 

Pensées Noires : Vous êtes un artiste très étonnant, le jazz, la soul, la mode,  le hip hop sont vos univers, comment vous vous êtes construit votre monde artistique?

Eddy Mufasa : Merci beaucoup… Je crois que c'est un mélange de nature et de culture c'est à dire: ce que je suis, l'environnement où j'ai grandi, l'expérience du travail et aussi la direction artistique… un ensemble de tout ça en fait.

 

Pensées Noires :Cocoa Butter est votre ton nouveau single, comment peut-on expliquer que dans une relation l’un des partenaires soit plus impliqué que l’autre?

Ah ça (rire)… va savoir les motivations des gens et leurs objectifs quand ils entament une relation (rire). Il y'a plusieurs choses dont la peur suite à une blessure précédente, la mauvaise foi etc. On est dans un monde où malheureusement le "moi" passe souvent avant le "nous" donc… l faudrait une vie pour comprendre (rire)

 

Pensées Noires : Cocoa butter rend hommage à l’Afrique à travers le produit cocoa butter, qu’est-ce-que s’est?

Je dirais plus un hommage aux réalités africaines plutôt qu'à l'Afrique. Je fais cette nuance parce que si je ne me trompe la compagnie qui possède la marque cocoa butter est Américaine. Mon objectif c'était plus de donner une référence à quelque chose auquel les gens s’identifient dans nos sociétés. L'hommage en vrai c'est plus la langue parlée dans le single.

 

Pensées Noires : Vous vibez en Italie, entendez-vous parler du mouvement Black Lives Matter?

Eddy Mufasa : Bien sûr ! Je crois que c'est légitime en plus. Après sur la forme j'ai mes réserves mais sur le fond je dirais même qu'il était temps qu'il y’ait un mouvement de ras-le-bol de ce genre…

 

Pensées Noires : Certains trouvent en cette volonté d’affirmation des communautés noires et du monde un danger latent, quel est votre regard sur la question?

Eddy Mufasa : Pour résumé je dirais que l'Afrique est un géant qui dort, ou pour être plus précis un géant qu'on maintient en sommeil. Il y'a plein de paramètres qui font en sorte que ceux qui la craignent le fassent. Il suffit de regarder le monde à travers des lunettes objectives (Africaines si possible) et non celles que l'occident nous taille sur mesure pour s'en rendre compte. Pour ma part la vraie question c'est plutôt de savoir: « quand est-ce que les fils et filles du continent vont comprendre que se reconnecter à leur histoire est la clé du changement ? »

 

 Pensées Noires : Que pensez-vous  des propos de Bob Marley extraits du titre War, je cite : « Qu'en attendant qu'il n'y’ait plus de citoyens de première et de deuxième classe, dans chaque nation,En attendant que la couleur de peau d'un homme
N'ait pas plus de signification que la couleur de ses yeux ? Je dis : guerre » , ton avis?

Il a raison; et après tout une guerre n'est pas forcément militaire. Nous les Africains devons d'abord gagner la bataille psychologique, le reste suivra…

 

Pensées Noires : Êtes-vous sujet au racisme en Italie ou ailleurs ?

Eddy Mufasa : Orhh plusieurs fois… J'ai des anecdotes de fou mdr

 

Pensées Noires : Dans ce schémas quels conseils donneras tu aux jeunes africains et aux dirigeants africains ?

Aux jeunes cherchez à vous de vous abreuver aux sources de nos savants, émanciper vous de l'esclavage mental. Aux dirigeants rien… je ne perds plus de temps avec les  élites corrompues (rire)

 

Pensées Noires : Cocoa Butter est-il annonciateur de futurs projets ?

Eddy Mufasa : Je l'espère (rire) mais bon avant tout c'est l’annonciateur d'une nouvelle facette d'Eddy. Préparez-vous.

 

Pensées Noires : Présente nous ton complice qui t’accompagne sur cocoa butter

Il s'appelle Kick'F c'est un ami d'abord et après mon beatmaker et aussi le responsable production de notre label. Dans ce qu'il fait le seul mot pour la description est: "génie"

 

Pensées Noires : On m’entend lancer le prénom Abiba, est-ce un hommage au chanteur Rex Omar ?

Je confirme, c'est le cas. Il est temps que nous donnions à nos aînés du crédit pour ce qu'ils ont accompli à travers des petits samples du genre pour raviver la mémoire collective.

 

Pensées Noires : Quel est votre regard sur la musique togolaise de l’heure ?

Eddy Mufasa : Un regard toujours biaisé hein...beaucoup de talents mais une mentalité qui ne permet pas de construire un business. J'évite souvent de m'étendre dessus mdr

 

Pensées Noires : Pour finir Eddy Mufasa, un coup de cœur et un coup de gueule

Eddy Mufasa : Euh coup de cœur: Cocoa butter mdr? Coup de gueule: Africa Unite !!!


Retour aux articles