mannequin.jpg
Mode
miriam.jpg
Memoire
tyrese.jpg
cinéma
miss 5.png
Fashion
art2.webp
Art
logo Grace Diffusion.jpg
Musique Gospel
QUEEN ETEME.jpg
musique
image003.jpg
Association

TOGO / DAFLAG, L'IMAGINAIRE ARTISTIQUE

by Alain mouaka


Posté le March 20, 2020 14:06 | Vues 261


DaFlag.jpg

Originaire du Togo, il est né le 29 Décembre 1978 à Sévégan dans la préfecture de vo sous le nom et prénoms de AMEWONOU Kofi Mawuli, alias Daflag. Après ses études, il s’est vite orienté dans l’enseignement suite à une formation pédagogique. Ce métier noble lui permettra de survivre et lui donna une ouverture sur l’univers des arts, après quelques années d’exercices dans sa tâche d’enseignant. Entre l’éducation, l’art et la culture qu’il rime, il devient auteur Compositeur et signe à son actif deux albums avec son groupe de Rap Djanta Kan. Il s’est finalement imbibé dans la peinture et les Arts plastiques suite à la dislocation de son groupe en 2006 ou chacun est maître de sa destinée.Autodidacte, pour traduire ses états d’âmes et ses visions, il à eu recours entièrement à la peinture par le canal des documents d’arts, des visites à des expositions, à des ateliers de travail entre Artistes. Tous ces tremplins lui ont permis de mieux connaitre et maitriser son domaine.

Coordinateur du Festival International des Arts et de la Culture (DESENCHAINES) Agbodrafo TOGO, Secrétaire Général et Responsable au Togo de l’Association International Promotion Porto et Environs (P. PE) Agbodrafo TOGO , l’artiste est d’une originalité étonnante. Il met en évidence le mystère de la vie en vivifiant aussi à part la peinture, les déchets de la poubelle et en l’attribuant une forme, une force et une beauté. Dans ces articles recyclés nous pouvons noter : des cartons, de bout de bouteilles cassées, des tubes en plastiques, des bouchons, Il a participé à des expositions personnelles comme collectives et à des festivals d’Arts.

Pour Daflag, l’Art n’est seulement un moyen d’expression, mais aussi un tunnel pour être plus proche de l’humanité, la toucher et la modeler par la profondeur des œuvres.

 

 

Pensées Noires : Daflag, Pensées Noires magazine se réjouit de vous avoir entre les lignes de notre magazine, votre travail est époustouflant et très original, comment définirez-vous votre peinture ?

Daflag : Bonjour, merci pour votre invitation, permettez-moi de vous adresser mes félicitations pour le travail remarquable que vous faites pour ce continent en mettant en évidence les réalisations de ses Fils et Filles. Pour répondre à votre question, ma peinture, à part un moyen pour communiquer, elle reste aussi pour moi un canal afin d'être plus proche de l'humanité, la toucher et même la transformer sur beaucoup de plans. Nous avons encore la chance nous les artistes de partager avec le monde et l’humanité autant en profiter à fond.

 

Pensées Noires : On retrouve beaucoup de couleurs dans vos toiles et parfois même de trop est-ce voulu toute cette alchimie qui pourrait faire référence à une offrande sous d’autres cieux (rire)?

DaFlag : Oui Oui c’est voulu, autant dire que c’est recherché (rire), il est important pour moi de reveiller la curiosité des gens, de susciter de l’intérêt, de piquer leurs regards afin que le message que je véhicule à travers mes œuvres puissent les toucher au pire donner vie à des questions. Du coup j'accentue les couleurs pour que tout le monde puisse se trouver dans mes toiles. Si une facette de la toile frappe à l’œil de quelqu’un, automatiquement ce dernier s'intéressera au message que le tableau porte.

 

Pensées Noires : Vos œuvres parlent pour vous, les sujets sont divers et parfois l’angle d’approche du public soulève encore des idées pour vous forcement, DaFlag qu’est-ce qui vous inspire à peigner?

Mes sources d'inspiration hum je dirais c'est le quotidien. Je mets en peinture ma  tradition, la pauvreté, la misère dans ce monde, l'inégalité dans le monde, la famille, l’injustice sociale bref je vous invite à chercher mon travail (rire) pour en savoir plus.

 

Pensées Noires : Vos œuvres sont parfois provocatrices, être engagé pour telle ou une telle cause a t'il un bon écho dans votre façon de penser ?

La plupart de mes œuvres reflètent des aspects positifs, surtout le côté social. Provocatrices non, engagées non plus mais je peux comprendre cette analyse faisant référence au côté naturel ou sauvage de quelques toiles (rire). Mon travail est plus tourné sur l'inégalité, l'amour et le partage.

 

Pensées Noires : Pour quelle cause avez-vous déjà donné des coups de pinceaux ?

D'abord pour moi vous devez savoir que c'est amusant ma profession, c’est du physique et de l’imaginaire,  nous matérialisons ce que nous pensons sur un support avec des couleurs, des reliefs ,des textures et une force et au finish c'est d'apporter un plus à quelqu’un par le message que nos toiles véhiculent. Une toile est donc déjà engagée (rire)

 

Pensées Noires : Que réservez vous aux mordus de l'art plastique cette année?

DaFlag : Et bien beaucoup de choses si le virus covid-19 nous le permet, j’en profite pour demander à tous vos lecteurs de respecter les consignes d’hygiène et de ne pas prendre ce qui se passe à la léger. Au Togo, j'ai 2 mois de résidence pour une exposition au centre culturel les changeurs à Agbodrafo à partir d'Avril, vivement que cela se fasse car comme vous le savez nous devons respecter les instructions du Gouvernement en limitant nos sorties et éviter les manifestations pouvant contenir 100 personnes et plus, il est important de s’y plier. En juin je serais en France avec l'Artiste Anthony chamboir pour un atelier. Il est prévu en juillet en Belgique une performance artistique. Le mois de Décembre je lancerais la 3eme édition de mon festival d'art pour enfant  (kids drawing) au Togo à Agbodrafo. On espère d’ici là que le monde sera débarrassé du Covid-19.

 

Pensées Noires : Nombreux sont les plasticiens togolais qui ont un bon coup de main,  certains vous inspirent-ils dans votre travail ?

C’est le doyen Assou kossi qui m'a inspiré depuis mes débuts dans son centre artistique Ewolé à kodjoviakopé, je suis béni car il continue par me suivre jusqu'à ce jour, je passe par votre canal pour lui témoigner toute ma reconnaissance. C’est un trésor national ce grand Monsieur.

 

Pensées Noires : Venons en à votre festival Kids drawing, et bien déjà la 3em édition, pourquoi ce festival et quel est le bilan des deux dernières éditions?

Comme vous aurez dû le remarquer ainsi que d’autres qui connaissent assez bien la localité, Agbodrafo, beaucoup d'enfants sont laissés à eux même, ils n’ont aucun accompagnement et pire encore en dehors des écoles pour certains rien ne les réuni à part la pêche à la mer et au lac et de petits travaux dans les jardins du milieu. Le festival Kids drawing  a pour objectif d'éveiller les consciences de ces enfants et leurs donner une chance de réussir dans la vie puisqu'ils sont la relève de demain. Pour le comité d’organisation et ma personne je dirais que les deux dernières éditions les bilans sont positives. Nous avons eu une forte adhésion des enfants, nous n’avons pas eu à crier sur les toits, ils sont venus d’eux même, d’autres ont été inscrits par leurs parents, ceux là même qui il y’a des années regardaient de loin ce que nous faisions, vivement l’édition 3. 

 

Pensées Noires : Un suivi de ces enfants que l’on pourrait appeler de « festivaliers »  est il fait à la fin du festival ?

DaFlag : Vous lisez dans mes pensées (rire) , j’avoue que c’est ce à quoi je me suis mis à cœur de faire notamment avec la collaboration de l'association les changeurs de Yao Bobby et mon Association, Promotion Porto et Environs). Pour se faire, deux  bibliothèques sont offertes gratuitement aux enfants, des cours de remises à niveau gratuits à P.PE. On organise aussi des séances de Ville propre qui consistent à rendre propre la plage qui est remplie d'ordures et de ces ordures nous recyclons des choses auxquelles nous donnons une vie et une forme que nous mettons plustard  en vente dans notre centre, et des recettes que nous faisons, une partie sert à payer les fournitures,  frais scolaires et autres besoins de  ces enfants.

 

Pensées Noires : L'Afrique est un continent à fort pourcentage jeune qui rêve d'une vie meilleure, un conseil à leur endroit ?

C’est Une bonne question. Vraiment il est permis de rêver mais des rêves utopiques me blessent moi. Regardez en Lybie où nos frères, nos sœurs sont  vendus comme du bétail conséquence d’une quête de l’eldorado mais ma foi le bonheur ne se trouve pas en Europe ou qu’en Europe. L'Afrique est mille fois meilleure si nous la construisons et l’aimons à sa juste valeur.. C’est l'Afrique qui nourrit le monde, je suppose que vous avez déjà entendu cette assertion. Il nous faut une prisons de conscience ; Que la jeunesse se réveille de son sommeil et elle réussira.


Retour aux articles