mannequin.jpg
Mode
miriam.jpg
Memoire
tyrese.jpg
cinéma
miss 5.png
Fashion
art2.webp
Art
logo Grace Diffusion.jpg
Musique Gospel
QUEEN ETEME.jpg
musique

CÔTE D’IVOIRE : « CLIQUER SUR QUITTER » LE NOUVEAU TITRE DE REINE ESTHER, LA PÉPITE DU LABEL DJOLI PRODUCTION

by Alain mouaka


Posté le May 11, 2022 18:19 | Vues 237


image 3.jpg

Diplômée en musique et bête de scène, Reine Esther a su marquer la scène musicale africaine lors de ses prestations en tant que candidate pendant la compétition The Voice Afrique Francophone en 2017. Détentrice de deux titres qui ont connu bonne presse, la pépite de Djoli Production, label de musique africain basé à Abidjan en Côte d’Ivoire affilié à des maisons de distribution internationale fondé par la célèbre chanteuse Dobet Gnahoré, vient d’offrir à sa fan base un nouveau single baptisé « Cliquer sur quitter ».  Nous avons voulu en savoir plus sur la jeune carrière de l’artiste dont on prédit déjà bien de choses.

 

 

Pensées Noires :  Reine Esther merci d’avoir répondu favorablement à l’invitation de Pensées Noires magazine depuis Abidjan en Côte d’Ivoire au pays de l’aloko et du garba. Depuis le samedi 7 mai dernier votre nouveau single « Cliquer Sur Quitter » est sorti officiellement et jouit déjà d’un bel accueil, avant d’en parler, dites-nous qui est Reine Esther ?

Reine Esther : Salutations chaleureuses à toute l’équipe de Pensées Noires magazine et merci pour ce temps de discussion et de contact avec l’Afrique, le monde et mes fans. Alors je suis Reine Esther Toué à l’état civil, étudiante, chanteuse et actrice de nationalité Ivoirienne.

 

Pensées Noires :  Reine Esther est un nom avec lequel il faudra composer dans les prochaines années.  Justement comment découvrez-vous l’univers de la musique ?

La musique c’est une histoire de famille. Ihn ma mère était choriste, du coup depuis toute petite je l’accompagnais à ses répétitions et chaque dimanche comme vous pouvez vous en douter (rires) je l’accompagnais à l’église. Je crois bien que l’amour du chant est parti de là.

 

Pensées Noires :  Vous êtes la protégée de la célébrissime artiste Ivoirienne Dobet Gnahoré, comment s’est faite votre rencontre ?

Ma première rencontre physique avec Mum Dobet  c’étatait en 2016, mais  je tiens à préciser que nos échanges ont commencé sur internet après ma participation à star live où j’ai interprété son titre Déka en final.

 

Pensées Noires :  Vos avez eu raison de garder contact. Aujourd’hui vous jouissez de l’expertise du label « Djoli Production » avec qui vous signez le titre « Cliquez sur quitter » où vous dénoncez les relations amoureuses qui virent au vinaigre ; C’est une histoire vécue ou vous êtes juste une porte-parole d’une société qui s’écroule sous le poids de ces faits contemporains ?

Reine Esther : Ce sont les choses de la vie vous savez (rires) affaire de Goumin y’a pas son cheminement (rires). Et faut avouer que c’était juste le moment de cliquer sur quitter. Je pense que dans cette vie tout le monde a sans nul doute vécu cette situation, et c’est de cela que mon titre raconte ... maintenant est-ce que c’est personnel (rires) NON, Je suis juste une porte-parole.

 

Pensées Noires :  Comment vous vous expliquez ces difficultés que connaissent certains hommes ou femmes à vivre un amour vrai  ? Mauvais choix de partenaires ou mauvaise compréhension de ce sentiment qu’est l’amour ?

Mauvaise compréhension de ce sentiment qu’est l’amour d’après moi, ensuite je pense aussi que le choix du partenaire parfois pose problème car au début de la relation tout le jeu de cartes n’est pas connu. L’homme ou la femme ne montrent pas leur Côté toxique...la romance prend toute la place et un jour, le poteau rose sort au grand jour. Il est vraiment important de prendre son temps et bien observer son ou sa partenaire qui vous tape à l’œil.

 

Pensées Noires :  Comment quitter un homme (dans le cas de ce morceau) avec qui vous avez une histoire qui n’est plus vivable, qui étouffe ?

Reine Esther : Pour quitter un tel homme faut avoir de la force de caractère parce que ce n’est pas facile comme je l’ai dit dans mon titre précédent « Yaya ». Je suis une femme forte comme toutes les femmes du monde... donc quand tu n’es pas heureuse ne réfléchit pas de trop, part avant qu’il ne soit trop tard ... le plus important dans la vie c’est d’être heureux.

 

Pensées Noires :  Reine Esther quels sont vos projets avec le label Djoli Production ?

Djoli production et moi c’est une grande histoire qui ne fait que commencer...Je vous invite à vivre et suivre notre aventure sur nos plateformes et réseaux sociaux.

 

Pensées Noires : Reine Esther, un mot aux communautés Ivoiriennes basées un peu partout dans le monde ?

Bonjour familles ! Juste vous dire merci pour la force que vous me donnez depuis le début de ma jeune carrière.  J’en profite à nouveau (pour ceux et celles qui n’ont pas l’information) de vous présenter mon new single « Cliquer sur quitter ». Le message est simple :  maintenant on ne perd plus le temps dans Goumin (chagrin d’amour), y’a la mort dedans owww (rires) on clique merci (rires)

 

Pensées Noires : Votre conseil à la jeunesse africaine Reine Esther ?

A la jeunesse africaine je dirai :  Quand on veut, on peut. Il ne faut jamais abandonner ses objectifs... On a le droit de tomber mais on n’a pas le droit d’abandonner, femme forte toujours…

 

Pensées Noires :  Merci d’avoir été notre invitée depuis Abidjan Reine Esther, vous revenez quand vous voulez.

Reine Esther : Merci à vous.

Propos recueillis par Alain Mouaka.


Retour aux articles