mannequin.jpg
Mode
miriam.jpg
Memoire
tyrese.jpg
cinéma
miss 5.png
Fashion
art2.webp
Art
logo Grace Diffusion.jpg
Musique Gospel
QUEEN ETEME.jpg
musique
image003.jpg
Association
PN logo.jpg
Mon AFRIQUE

FRANCE / IFA, ENTRE MUSIQUE ET MÉDECINE

by Alain mouaka


Posté le January 7, 2020 18:05 | Vues 384


IFA2.jpg

Franco-togolaise sous le charme de la musique depuis son plus jeune âge, IFA donne rasion aujourd'hui à ses pulsions qui l'ont fait aimer cet univers riche de sonorité. Artiste accomplie elle consacre tout de même une large partie de son temps à sa vocation, la médecine. Pensées Noires à le privilége de recevoit entre ces lignes une femme dynamique, ambitieuse et bourrée de talent.

 

Pensées Noires : IFA merci d’avoir acceptée de figurer parmi les toutes premières invitées de 2020 de Pensées Noires, que pourrait-on vous souhaiter pour cette année ?

IFA : Avec plaisir, merci de m'avoir invitée. La santé avant tout ; Mais aussi de faire connaitre et apprécier ma musique.

 

Pensées Noires : IFA vous êtes franco-togolaise, vous vivez en France, auteur, compositrice et interprète, IFA est-ce un acronyme?

IFA : Ça aurait pu mais IFA est un diminutif, mon prénom est Schérifa. IFA est même plus que ça, c'est comme ça que m'appellent mes proches et mes amis depuis mon plus jeune âge.

 

Pensées Noires : Vous jouissez d’une formation au conservatoire de musique de Reims, parlez nous un peu de ces années d’apprentissage

A l'âge de 12 ans mes parents m'ont permis de m'inscrire au conservatoire de musique car Ils me savaient passionnée de musique. Moi je voulais y aller car mon rêve était d'apprendre le piano. Mais après mon inscription on m'a dit que j'étais trop âgée pour commencer. J'ai pourtant choisi de poursuivre cette voie pendant 4 ans. J'étais un peu à part là-bas car dans ma classe j'étais la seule inscrite à ne pas faire d'instrument de musique. Mais ça me plaisait beaucoup. J'en ai fait tout mon collège les mercredis après-midi et ai arrêté au lycée.

Ça m'a permis d'acquérir les bases de solfège.

 

Pensées Noires : Comment s’est faite votre entrée dans le monde de la musique ?

Alors, comme vous avez dû l'entendre, 2019, pour moi, est un retour. J'ai fait un casting à mes 15 ans, dans ma ville natale où il y’avait Dove Attia, qui était jury de la nouvelle star à l'époque. C'était un gros concours avec une finale magistrale devant la cathédrale où j'ai fini 2eme. J'ai rencontré mes producteurs de l'époque grâce à ce concours. Avec eux j'ai fait plusieurs titres. Certains signés en maison de disque. En parallèle j'allais à la faculté de médecine. Alors que j'étais en 2eme année et que je venais d'obtenir mon concours de première année de médecine on m'a demandé de choisir entre la musique et la médecine et j'ai choisi la médecine. Pourquoi ? Non sans pression de mes parents (rires) qui m'ont dit qu'un médecin pouvait chanter ; Mais aussi car la médecine est également un choix du cœur. Mon ambition était de faire de la médecine humanitaire, de la médecine générale pour aider un maximum de personnes. Je trouvais le choix de la musique égoïste, alors j'ai arrêté. J'ai fait un long blocage, 10 ans. Je n'écoutais presque plus rien. Ça a été dur. Puis j'ai eu mes diplômes, j'ai terminé mes études et j'ai commencé à repenser à la musique. Au même moment j'ai rencontré des gens qui me proposaient des collaborations, et j'ai repris. En 2019 j'ai commencé par des covers, sans trop y croire, mais j'ai eu de très bons retours. Ça été encourageant.

 

Pensées Noires :  L’année 2019 a vu la sortie d’un projet sonore composé de six titres aux couleurs musicales très variées, dites nous en un peu plus ?

Mon premier EP est composé de 6 titres, tous avec des couleurs différentes. Tout est carré est pop urbaine, rap, mais aussi chanté. Mélonwo aux sonorités afro, noche aux sonorités salsa…Ils sont assez différents car je prends des risques sur chacun de mes titres. Je veux explorer mes limites et pourquoi ne pas aller plus loin encore.

 

Pensées Noires : chanteuse aux influences soul et rnb, quels sont vos modèles en chanson ?

Un de mes modèles est Beyoncé, elle a une maitrise extraordinaire de sa voix et c'est un show girl. Mais celles qui m'ont longtemps habitée sont WhitneyHouston et mariahCarey. En France c'était plutôt Wallen et Corneille. Plus actuellement j'écoute Dadju, Franglish, Jorja Smith, Lefa, Chilly, Nemir, Afro B, Toofan  et P-square

 

Pensées Noires : « Tout est carré » est le premier extrait de ce projet sorti le 25 Octobre, une alchimie suavement orchestrée entre les univers que sontrnb,pop et un clin d’œil au rap, que dit cette chanson ?

Tout est carré parle du début de l'histoire d'un couple où tout se passe bien. Ça pourrait être la rencontre de 2 adolescents, le début de leur histoire. On voit dans le clip que je rencontre un jeune homme qui me plait et réciproquement, avec qui je me projeté dans un schéma de vie parfait. Mais que parfois même quand tout est réuni on peut passer à côté d'une opportunité.

 

Pensées Noires : IFA vous êtes une diplômé en médecine générale, racontez nous une journée dans la peau du médecin ?

Ahah… je me lève tous les matins à la même heure je me prépare…j'arrive en retard…Je prends mon premier rendez-vous et je vois se succéder des patients tous tellement différents… avec chacun leurs problématiques, de tout âge, de tout milieu. Je n'ai pas le temps de m'ennuyer.et ainsi de suite jusqu' à midi, où je sors faire ma pause. J'en profite pour me dépenser en général. Je retourne travailler l'après-midi et ainsi de suite jusqu' au soir. La médecine m'apporte beaucoup à moi aussi. C'est un très beau métier, et il me permet d'avoir une très grande liberté.

 

Pensées Noires : Etre médecin estune profession respectable, on pourrait dire que l’on est à l’abri du besoin, pourquoi s’être tourner vers la musique, un défi à relever, une envie, une passion, qu’est-ce qui motive ce choix IFA ?

On comprend donc que ce n'est pas une question d'argent…J'aime mon métier et j'aime la musique. Médecine est ma vocation, la musique est ma passion oui. Je me suis dit : es-tu prête à te réveiller dans 20 ans et te dire que tu es peut-être passée à côté de quelque chose ? Pourquoi ne pas utiliser toutes mes ressources. Je ne voudrais pas avoir de regret. J'ai envie de faire découvrir mon univers et essayer d'apporter ce que la musique m'apporte.

 

Pensées Noires :Le lundi 17 Janvier prochain vous offrirez un single à vos fans baptisé « paria » mais dans votre entourage nombreux sont sous le charme d’un titre dont ils en ont écouté un bout, « Melonwo » (je t’aime dans sa langue maternelle Ewé), vous faites un clin d’œil au pays, êtes-vous amoureuse ou c’est juste un message d’amour que vous offrez aux fans?

Je suis amoureuse de ce que mes parents m'ont transmis, et ils m'ont transmis énormément. Mon pays d'origine en fait bien sûr partie. C'est à lui que je dis je t'aime et à ceux qui seront touchés par ce message.

 

Pensées Noires : A quoi doit-on s’attendre cette année d’IFA ?

Mon premier EP va sortir dans quelque mois si tout se passe bien et j'espère en sortir un 2eme à la fin de l'année 2020. Il faut croiser les doigts !

 

Pensées Noires : Une venue d’IFA au Togo est-elle en projection ?

Il faut me créer des opportunités (rire) Mais oui j'aimerais beaucoup.

 

Pensées Noires : IFA nous allons terminer cet entretient par vos vœux pour vos fans de part le monde et le peuple togolais.

Je vous souhaite d'être forts, car tout projet nécessite de la force. Je vous souhaite d'avoir la force de poursuivre vos ambitions. Il Ne faut rien lâcher tant qu'on en est capable.Bonne année à tous et Merci à vous de m'accueillir sur votre radio, j'espère que mon univers vous plaira.

IFA


Retour aux articles

Recherche articles

Magazines gratuits !

COVER PENSEES NOIRE.jpg
Penseesnoires magazine teasing
Télécharger gratuitement


Voir plus