mannequin.jpg
Mode
miriam.jpg
Memoire
tyrese.jpg
cinéma
miss 5.png
Fashion
art2.webp
Art
logo Grace Diffusion.jpg
Musique Gospel
QUEEN ETEME.jpg
musique
image003.jpg
Association
PN logo.jpg
Mon AFRIQUE

TOGO / FOFO SKARFO, PLUS PHILOSOPHE QU'ARTISTE

by Alain mouaka


Posté le April 16, 2020 22:30 | Vues 449


skarfo2.jpg

Membre du groupe La Source au côté de son binôme The Word, formation qui a marqué d’une emprunte indélébile l’âge d’or du rap togolais, Fofo Skarfo signe  en 2018 « 13 Janvier », un album solo de choix qui allie avec facilité engagement et légèreté. Textes millimétrés, orchestration magistrale teintée d’une touche africaine qui laisse la porte ouverte aux mutations musicales de l’heure, c’est à raison que Radio France International communément appelé RFI voit en cette voix grave un artiste à suivre tout au long de 2020 et même plus. En retrait pour une quête musicale après son concert live de 2019 à l’Institut Français du Togo, c’est une vidéo sortie il y’a quelques jours baptisée J'écris (si vous ne l'avez pas encore vu, cliquez ici : https://dai.ly/x7ta9fj) qui met une fois encore à nu le savoir faire et la direction artistique de l’artiste. Grand défenseur de son continent, qui ne manque jamais de laisser quelques sourires lors de ces différentes apparitions, Pensées Noires magazine n’a pas hésiter à inviter ce philosophe au grand cœur.

Pensées Noires : Merci Fofo Skarfo de trouver du temps afin de passer un moment avec tes fans en ces temps troubles où la pandémie du coronavirus accapare les esprits. Votre album 13 Janvier est sortie en 2018, deux ans après, 2020, les propos sont toujours d’actualité, seul Dieu est fort comme le dit la deuxième piste de l’opus ?

Fofo Skarfo : Bien de choses à toute l’équipe de Pensées Noires, merci de m'accorder cette interview. Oui c'est Dieu qui Est Fort comme je dis certes, mais c'est à nous de faire les choses comme je le dis dans le morceau. Il nous a tout donné, à nous de mettre à profit ces acquis à titre individuel comme collectif.

 

Pensées Noires : Le 13 Janvier est votre date de naissance, cet album est-ce une renaissance?

Oui on peut dire ça, après plus de 4ans de silence, des voyages et ayant toujours évolué en groupe, revenir en solo était effectivement une forme de renaissance.

 

Pensées Noires : Vous offrez aux mélomanes des textes poétiques, profonds et subtilement engagés, lequel a été le plus complexe à naître de votre esprit voyageur?

Lignes De Nos Vies est certainement le plus complexe vu que c'est un morceau qui en appel à une partie de ma vie privée et parle de moi en même temps, un exercise difficile car c’est  rare dans mes compositions d’y inserrer le privée.

 

Pensées Noires : Vous ne vous positionnez pas qu’en messager vous faites intervenir la réflexion de ceux qui vous écoutent, d’où vous vient cette certitude qu’ils en savent beaucoup plus tel que vous le dites dans O Gna Gnawan?

Fofo Skarfo : Se poser des questions et poser des questions à toujours été un des éléments primordiaux de mes textes. A force de faire cet exercice on se rend compte en fait que les gens en savent plus qu'ils ne le reflètent. Cependant on est noyé dans un flot de distractions, d'infos inutiles, on est surinformé sur des sujets frivoles que même si au fond on sait qu'il y’a plus important que la couleur du fond de teint de Rihanna, nos cerveaux finissent par se ramollir dans ce matraquage même si en réalité O Gna Gnawan.

 

Pensées Noires : Sur 13 Janvier vous évoquez un nom celui de Khadafi, est-ce un clin d’œil à la mémoire de l’ex dirigeant africain le regretté Mouammar Kadhafi?

Oui c'est un clin d'œil à ce Monsieur. On ne le chantera peut-être pas comme un Sankara ou un Nkrumah, mais il a définitivement posé les jalons d'un panafricanisme pratique loin des conférences fleuves qui aboutissent rarement à des actes concrets; Khadafi a investi pour le premier satellite Africain, les banques centrales Africaines d'où naitra la première monnaie Africaine et ceci jusqu'a le payer au prix de sa vie.

 

Pensées Noires : Ce 13 Avril 2020 est sortie une nouvelle vidéo, J’écris, était-il capital qu’elle sorte un 13 Avril?

Capital non, mais c'était assez symbolique dans le sens où ça marquait les 1 an de mon concert Elatchè.

 

Pensées Noires : Vous dites dans une partie du titre, « nous sommes de l’or sur un dépotoir », l’ennemie de l’africain serait-il l’africain lui qui l’empêche de se réaliser?

Non, ce serait généraliser et ignorer le combat de tous ces frères et sœurs qui rendent l'Afrique meilleure un peu plus chaque jour, même si je reconnais que notre bergerie est truffée de loups. De l'or sur un dépotoir pour peindre tout ce génie, ces talents qui se meurent chaque jour parce que dans un système peu valorisant par ignorance et negligence.  Pour certains qui ont plus de chance l'exil sera leur seule issue pour pouvoir s'en sortir.

 

Pensées Noires : Un sourire dément vous prend à la fin de votre clip, la réflexion peut-elle rendre fou Fofo Skarfo?

Je ris de nous, de nos misères. Je ris d'eux et de ce qu'ils font de nous, c'est un refus de pleurer , de se plaindre mais  continuer à se battre malgré la douleur. Enfin je ris de la mort qui tôt ou tard viendra et qui là se présente devant moi au bout du fusil, et pour citer Kendrick Lamar "The man in front of the gun lives for ever" : L'homme en face du fusil vie pour toujours". La mort n'est plus la fin mais le début de la renaissance.

 

Pensées Noires : « Ils veulent t’enterrer vivant, mais avant de donner vie  la graine doit mourir afin de renaitre », cette phrase revient en boucle à la fin du clip après votre assassinat, faut-il tuer son naturel pour faire vivre son spirituel comme l’a dit Jésus, naitre de nouveau?

La nature nous parle d'elle même, la graine une fois mise sous terre doit mourir pour germer. Mourir pour germer, oui à un moment il faudra accepter de mourir d'une manière ou d'une autre, sacrifier ses tares , se prendre plus au sérieux si l'on veut aboutir à quelque chose de sérieux et de durable. Et pour le spirituel il en va de même, on ne peut pas atteindre un stade élevé si on ne sacrifie pas le superficiel.

 

Pensées Noires : On note la présence de trois belles voix sur l’album 13 Janvier, celles de vos jeunes frères Kanaa et Le Papara ainsi que l’une des icônes de la musique togolaise King Mensah à rendre jaloux plusieurs, que gardez-vous de ces collaborations ?

Magnifique. Non seulement artistiquement mais aussi humainement, même si c'est des générations diffentes. KanAa et Le Papara ont ramené la fougue de la jeunesse et King Mensah la sagesse et la profondeur de l'aîné.

 

Pensées Noires : La pandémie à coronavirus force l’actualité, on a pu voir il y’a quelques jours de mauvais traitements dont ont été victimes des Africains en Chine, ce qui relance le débat sur le manque de considération et respect des africains dans le monde, quel est votre regard sur le sujet vous qui êtes un défenseur des valeurs des cultures africaines?

"La puissance ne respecte que la puissance" dit on. l'Africain ne se fait pas respecter dehors parce-que l'Afrique n'est pas puissante ou ne se fait pas le devoir d'être puissante. Pour avoir moi même vécu en Chine, côtoyé des Européens, Américains, Australiens je peux affirmer que les traitements qui nous sont souvent réservés en fonction de nos origines et les moins glorieux reviennent aux noirs et aux Africains en particulier. Ce serait certes injuste de généraliser  car il y’a toujours des Chinois qui se démarquent en ayant la bonne attitude. Le silence coupable de nos pays sauf pour ce cas ci en est aussi pour beaucoup dans la continuité de cette stigmatisation .

 

Pensées Noires : Pour les plus spirituels la pandémie à coronavirus est une leçon pour le monde, une chance de bâtir un monde meilleur une fois cette crise derrière nous, votre avis ?

Spirituel ou pas , c'est une leçon et si on en tire rien nous retomberons dans les même erreurs ou pire. Depuis plusieurs années certains endroits de la planète ont pu avoir un ciel bleu parceque les usines ont du cesser de fonctionner, c'est une leçon. L'être humain, la vie humaine a recommencé par avoir plus de valeur que les biens matériels, c'est une leçon... Autant de leçons qui nous amènent à nous réinterroger sur notre condition d'être humain et sur ce système qui nous a conduit à ce drame mondial que nous vivons aujourd'hui.

 

Pensées Noires : Si vous aviez la possibilité comme dans les films de tout recommencer à zéro, de renaitre à nouveau un 13 Janvier out en étant conscient de tous les événements qui s’enchaineront, viendrez-vous sur terre?

Avec toutes cette connaissance dès la naissance ?Ce serait criminel de ne pas venir sur terre. Même si j'aurais à sauver une vie ça aurait valu la peine mais je crois même que je pourrais en sauver plus.

 

Pensées Noires : Fofo Skarfo, un adage pour se séparer en beauté ?

Impossible n'est pas Impossible, faut demander à possibilité.

 


Retour aux articles

Recherche articles

Récents

December 4, 2020 17:52
Maroc /


December 4, 2020 14:45
Togo / afia mala – amégan

Magazines gratuits !

COVER PENSEES NOIRE.jpg
Penseesnoires magazine teasing
Télécharger gratuitement


Voir plus