mannequin.jpg
Mode
miriam.jpg
Memoire
tyrese.jpg
cinéma
miss 5.png
Fashion
art2.webp
Art
logo Grace Diffusion.jpg
Musique Gospel
QUEEN ETEME.jpg
musique

TOGO / TOPER KATANA, UN CHANT (SENYE) À LA BELLA BELLOW.

by Alain mouaka


Posté le September 1, 2021 10:50 | Vues 94


Toper-katana-Senye-(Official-Cover-Art).jpg

Toper katana de son nom à l’état civil Abita Abakez Beyson, né le 31 octobre 1994 à Lomé, est un rappeur togolais. Détenteur d’une licence en droit des affaires à l’université de Kara, Toper katana dit « Le Négus » est connu pour ses œuvres aux paroles très poignantes et sa technique appliquée. Il a commencé à l’âge de 16 ans avec un groupe du nom de ¨Gueule de mort¨ dont il était l’un des leaders et à produit sa toute première chanson qui avait pour titre : Souffle au cœur. Une année après il entame une carrière solo suite à la dissolution du groupe. En 2012 il rencontre la Far vision, une maison de production avec laquelle il enregistre bon nombre de morceaux (far vison store ; Lataupe est back ; Hi boy etc…). Il se lança pour la réalisation d’un album qui ne pu malheureusement pas voir le jour. Studieux et appliqué dans ses études, il s’inscrit à l’université de Kara où il décide de refreiner son ardeur pour la musique afin de mieux embrasser ses études universitaires. Mais la passion étant forte il entreprit à nouveau une période d’autoproduction pendant laquelle il rencontra d’autres passionnés de la musique avec qui il forma le groupe Georges Carter Gang. Par ailleurs, il collabora avec le label Brain Gang Music où il fit des compositions telles le titre à succès¨Veni vidi vici¨ de Jhon doh feat Pharaon Branif¨, ¨la vie continue feat Flamme noire¨ etc.

Good Job Music (nouveau de la Far Vison suite à un remaniement technique) il va y mettre du cœur comme on le lui connaît et sort quelques morceaux à l’instar de ¨Gnigli¨, ¨Manger l’argent¨, ¨On ne boit plus l’eau¨ et bien d’autres œuvres qui attendent encore de se révéler au grand jour. Fort de son efficacité l’un de ses morceaux intitulé #Ganja (mixtape) fut ajouté à un projet d’album mixtape baptisé ¨228 all panda remix ¨, projet sur lequel il s’est classé parmi les meilleurs tracklist.

En 2016, dans l’intention d’atteindre plus encore le public, Toper katana accepte de travailler avec la ZYX Production qui l’accompagne ainsi que la Good Job Music dans sa carrière artistique. C’est ainsi qu’il s’affiche véritablement sur diverses scènes au cours de l’année 2017. Il collabore la même année avec d’autres artistes de la ZXY Prod sur le morceau HOMMAGE A PAPA EYADEMA.

Il se fait remarquer par la maison Bravie Entertainement avec qui il évolue en 2019. Sous ce nouveau Label, Toper katana ne cesse de montrer l’étendue de son talent avec des freestyles et des morceaux comme ‘’Mise à jour’’ ; ‘’A l’heure-là’’ et ‘’Détraqueur’’. Ce qui lui valut le regard de ses aînés tel que Flash Marley qui l’invita à collaborer sur son album (La madré).

 

 

Pensées Noires : Toper Katana, votre nouveau single est griffé Senye, que dit le titre ?

Toper Katana : Le titre Senye est fait de plusieurs couleurs. J'y aborde différents sujets tels la féminité, le surnaturel, les ambitions et l'envie de réussir... Aussi à travers ce son, je fais un clin d'œil à Bella Bellow.

 

Toper Katana ft. Bella Bellow - Ségné

https://www.youtube.com/watch?v=KPURFQPGYSY

 

Pensées Noires : Vous enchaînez les projets, ça sent un album en préparation ?

Toper Katana : Comme vous  le savez pour un artiste de la musique faire un album est un plus, il se fait découvrir dans son univers. Généralement un son ne suffit pas pour exprimer tous les thèmes qu'un artiste voudrait développer. En plus, il y a toujours l'inspiration qui vient (rire). Alors oui, il y a un album en vue. Maintenant, c'est tout un travail qui est fait derrière un tel projet. Je voudrais que mon album puisse me définir et me représenter le mieux possible. Surtout que j'ai un style assez particulier.

 

Pensées Noires : Comment on se force à bosser en ces moments de crise sanitaire qui ne laisse pas de répit au milieu culturel ?

Toper Katana : Avec le covid, les activités sont en suspend, déjà que même avant cette crise la situation n'était pas meilleure. Mais au-delà de ce handicap on ne peut pas s'arrêter de travailler. Je pense même que nous devons redoubler d'effort. En plus avec internet, il y a des opportunités, je veux parler du streaming, des ventes en ligne, des concerts en ligne etc... Vous voyez qu'il n'y a pas de raison pour ne pas travailler. D'ailleurs les fans eux demandent toujours des nouveautés alors…

 

Pensées Noires : Un défi pour 2021 Toper Katana?

Toper Katana : Eh ben, comme chaque année on a des objectifs et de mon côté j'ai au cours de cette année atteint certains et manqué d'autres mais voilà, cela constitue un apprentissage. Mais je peux dire que le défi principal est personnel, c'est-à-dire axé sur un travail de ma personne : devenir une meilleure version à chaque fois que le jour se lève. Du coup le défi n'est pas seulement pour 2021, il est permanent.

 

Pensées Noires :  Vous étiez au nord du pays il y’a quelques semaines de cela pour quelques projets, dites-nous en plus?

Toper Katana : Oui effectivement, j’y suis allé par rapport à la promotion de Senye. C'était aussi pour moi une façon de revenir là où ma carrière a pris un tournant important. J'en ai profité pour élargir mon carnet d'adresse et me faire connaitre par d'autres personnes. Et puis, ce séjour m'a donné de nouvelles inspirations ; Vu que j'aime créer des choses authentiques j'espère les concrétiser pour bientôt.

 

Pensées Noires :  Toper Katana vous avez fait une sortie remarquée en complicité avec le rappeur Kanaa, vous visez loin, qui est dans votre ligne de mire pour un prochain titre ?

Toper Katana : Je pense à LEFA (rire). Bon pour le moment, je n'y ai plus vraiment pensé. Toutefois les collaborations il n'en manque pas. Il y a celle avec le surhumain Amron, le rap kabida, celle avec Jehova et Lunick, celle avec Van croco... J'espère bien pouvoir faire un truc avec Nucklé’R, avec le Père Risher ou le PDRG Mic Flamez. Mais généralement je me laisse guider par l'inspiration, on verra bien.

 

Pensées Noires :  Toper Katana comment vous voyez vous dans trois (3) ans ?

Toper Katana : Dans trois ans ! Ona va dire devenir une référence dans le milieu HipHop mais pas seulement, impacter le milieu culturel, le showbiz et aussi la jeunesse. Être un modèle. Je me vois être producteur, donner de la force à d'autres talents. Mais tout ça, seul le tout puissant fera frère. Sinon je me battrai comme je peux pour sortir mon épingle du jeu. Merci à toute l’équipe de Pensées Noires magazine.


Retour aux articles