mannequin.jpg
Mode
miriam.jpg
Memoire
tyrese.jpg
cinéma
miss 5.png
Fashion
art2.webp
Art
logo Grace Diffusion.jpg
Musique Gospel
QUEEN ETEME.jpg
musique
image003.jpg
Association
PN logo.jpg
Mon AFRIQUE

UBUNTU N°1 / TOGO : OZANE, LA LUTTE DU PETIT SOLDAT

by Alain mouaka


Posté le April 1, 2020 15:50 | Vues 400


ozaneUbuntu.jpg

Seul on va vite, ensemble on va plus loin. La chronique Ubuntu est un hommage à la philosophie du regretté Nelson Mandela qui se définit comme suit :  je suis car tu es. Par cette chronique Pensées Noires magazine appelle à se soutenir mutuellement afin de donner vie aux projets et realizations de tout un chacun. Pour cette premiere salve le laureate Musique du Visa de la Création 2019, le Togolais Ozane ,  est notre invite depuis Abidjan la capital Ivoirienne.

 

Pensées Noires : Ozane merci de nous combler de votre presence entre les lignes de Pensées Noires magazine; La situation difficile que connait le monde dû au covid-19 force le discours, comment vivez- vous ces moments de confinement à Abidjan  en Côte d'Ivoire?

Ozane :  Merci Pensées Noires magazine pour cette invitation. Et pour tout vous dire je suis bloqué dans nos appartements avec mon équipe Sound Paradise, on a fait beaucoup de courses, des approvisionnements histoire de réduire nos sorties mais rassurez vous on n’a pas vidé les rayons de PQ (rire) . C’est également l’occasion d’échanger de vive voix sur les projets à venir et j’avoue que j’ai du temps pour moi même et j’en profite.

 

Pensées Noires : La population est-elle disciplinée, suit elle les consignes barrières et le confinement décrété par les autorités ivoiriennes ?

Ozane :  Le gouvernement Ivoirien a installé un couvre feu à partir de 21h et déjà à 20h30 toute la population est en mode course après le temps. Les bars, les restos, tout espace pouvant réunir des masses sont fermés. Abidjan qui est réputée être la capitale de la fête n’est plus la meme

 

Pensées Noires : L'édition 2020 du Masa a fermé ses portes  c'est pour cette raison que vous êtes a Abidjan, un mot sur vos prestations ?

On a adoré jouer à cette édition 2020, on a partagé la même scène avec Toure Kunda, Les Garagistes et bien d’autres artistes talentueux venus de partout, waouh j’en reviens pas . C’était l’occasion de chanter Petit Soldat pour la première fois devant un grand public qui a tout de suite adhéré à l’esprit de la chanson.

 

Pensées Noires : Justement vous faites bien d’en parler, Petit Soldat est votre nouveau single, les jeunes africains doivent ils se considérer en guerre face à leur avenir afin de réussir ?

Ozane : La réussite c’est un combat, que tu viennes d’Afrique ou d’ailleurs il faut se battre pour réussir. Quoi que, dans mon pays au Togo j’ai l’impression que les jeunes ne rêvent presque plus. J’avais juste envie de leur dire qu’ils peuvent tout se permettre et ils peuvent devenir tout ce qu’ils veulent s’ils apprenent, travaillent et se voient tel que des soldats capable de s’adapter à toute situation afin de s’en sortir.

 

Pensées Noires : Nous nous sommes laissés dire que ce nouveau single annonce la sortie de votre nouvel album, info ou intox?

Il n’y a pas qu’un album qui arrive c’est tout un gros projet qu’on travail en équipe en ce moment. On garde la surprise pour la suite mais vous serez informés au moment meme que les choses se feront, promis.

 

Pensées Noires : Avant votre venue à Abidjan vous étiez à Paris pour une session de travail , un petit résumé de ces jours là?

Oui, J’y étais pour une deuxième fois à la Cité Internationale des arts pour une deuxième residence et j’ai eu l’opportunité d’élargir mon réseau professionnel et de bosser avec de grands studios parisiens, un vrai moment de ouf.

 

Pensées Noires : Le monde est en pause à cause du covid-19, comment passez vous le plus clair de votre temps ?

Honnêtement on s’emmerde des fois (rire) tu sais quand t’es habitué à courir et d’un coup t’as un stop du jour au lendemain t’as du mal à suivre le rythme. Les journées passent lentement et on espère que les mesures de confinement auront un effet positif sur la crise et qu’on s’en sortira victorieux.

 

Pensées Noires : On nous parle d'un featuring de ouff à venir , dites nous en un peu plus ?

Mdr after corona please

 

Pensées Noires : Lors de votre séjour à Paris vous avez rencontré le regretté Saxophone camerounais Manu Dibango, qu’as-tu gardé de lui lors de votre dernière rencontre ?

Ozane :  Manu Dibango hum j’avais presque les larmes aux yeux quand j’ai vu le monsieur. J’ai directement pensé à Bella Bellow notre regrettée diva togolaise je savais que j’avais en face de moi quelqu’un qui avait traversé le temps, je ne sais pas si je me fais comprendre. Un Monsieur rempli d’humour,  il a raconté en studio une histoire passionnante et assez drôle de sa relation amicale avec le grand musicien Fela Kuti du Nigeria qu’il avait longuement fréquenté. Je m’estime très chanceux d’avoir partagé ces moments précieux avec cette légende qu’est Manu Dibango. Mes pensées pour sa famille, ses fans, ses amis, il était aimé de tout le monde.

 

Pensées Noires : Pour finir Ozane, quel est  votre rêve pour l'Afrique?

Ozane : Jai beaucoup de rêves (rire) pour la plupart de nos pays en Afrique mais le plus important c’est voir notre jeunesse entreprendre et réussir sans être forcé de chercher le salut au delà de nos frontières. Merci Pensées Noires magazine pour cet échange, Amour aux fans et aux à vos lecteurs.


Retour aux articles

Recherche articles

Magazines gratuits !

COVER PENSEES NOIRE.jpg
Penseesnoires magazine teasing
Télécharger gratuitement


Voir plus