mannequin.jpg
Mode
miriam.jpg
Memoire
tyrese.jpg
cinéma
miss 5.png
Fashion
art2.webp
Art
logo Grace Diffusion.jpg
Musique Gospel
QUEEN ETEME.jpg
musique
image003.jpg
Association
PN logo.jpg
Mon AFRIQUE

Magazine Rubrique:articles

BÉNIN / LE TRIOMPHE DE MARCEL KPOHO

by

Alain Mouaka

Posté le March 31, 2020 12:12


tableau.jpg

Le Triomphe

 

Dans la noirceur de nos pensées,

nous grelottons de froid et de peur.

L’obscurité est tombée dans les rues,

qui se sont vidées.

C’est comme si Dieu  a séparé la lumière.

Nos yeux se dilatent pour améliorer notre vision nocturne.

Mais, rien ni fait.

Nous sommes confinés.

À force, d’avoir partiellement détruit la Nature.

L’air est devenu irrespirable.

La Contagion a commencé.

Alors, nous nous unissons pour survivre et vaincre cet adversaire féroce.

Le Combat contre ce Virus a commencé.

L’homme fait appel à ses connaissances et ses confrères.

Là, il fait preuve de courage.

Hardiment, il cherche un traitement pour éradiquer ce virus.

Mais, la grande Faucheuse arrive pour happer les vivants en grand nombre.

Pendant, que tous les Soignants de la planète s’affairent pour trouver le Remède et sauver des vies.

Mais, la pandémie sévit.

Elle survient,

car il existe un déséquilibre des modifications sociales et environnementales.

Tout est sombre.

Puis, brusquement,

le soleil apparaît.

De ce fait, les fleurs éclosent et le rire des enfants retentissent à nouveau dans les jardins.

Les cloches sonnent.

Alors, la vie reprend son cours.

Nous sommes Vivants.

Essayons de tirer une leçon de cette dure épreuve.

Pour, que l’humanité subsiste et que nos enfants vivent en Paix.

Ainsi, aimons-nous et respectons notre chère Planète.

 

Peinture: Marcel KPOHO

Texte : Sabine COURTE

Lire plus

TOGO / BILLET D'HUMEUR

by

Alain Mouaka

Posté le March 29, 2020 18:16


bougie.jpg

Allumons la bougie de notre être.

Je ne prétends pas être investi d’une mission ou être titulaire d’un diplôme de la vie en m’adressant à vous, mais la petite voix intérieure (que vous possédez aussi d’ailleurs) qui veut nous voir être une meilleure version de nous même chaque jour que le ciel nous en accorde la possibilité, s’inquiète du sort de notre nature humaine. Pas besoin de médecin chercheur pour nous faire réaliser que notre monde vit des moments difficiles et il urge de le soigner, oui de le sauver. En tant que gérant et non propriétaire des portions de terre que le Très Haut a (dans son humilité) trouvé bon de nous donner, nous devons revoir nos attitudes envers cette terre et l’humanité. Il est grand temps de penser avec le cœur, allumer la bougie de l’amour qui git en nous, allumer la bougie de notre être afin de rendre ce monde meilleur. A vrai dire faire du bien ne nécessite aucun enseignement.

Plus que jamais notre monde a besoin d’amour. Allumons la bougie de notre intérieur.

Lire plus

TCHAD / L'HUMANITÉ ÉBRANLÉE ET LA  SOCIÉTÉ EFFONDRÉE PAR UN PETIT MACHIN.

by

Alain Mouaka

Posté le March 22, 2020 10:01


203.png

Moustapha Dahleb  la plus belle plume tchadienne, a écrit: 

L'HUMANITÉ ÉBRANLÉE ET LA  SOCIÉTÉ EFFONDRÉE PAR UN PETIT MACHIN.

Un petit machin microscopique appelé coronavirus bouleverse la planète. Quelque chose d'invisible est venu pour faire sa loi. Il remet tout en question et chamboule l'ordre établi. Tout se remet en place, autrement, différemment. 

Ce que les grandes puissances occidentales n'ont pu obtenir en Syrie, en Lybie, au Yemen, ...ce petit machin l'a obtenu (cessez-le-feu, trêve...). 

Ce que l'armée algérienne n'a pu obtenir, ce petit machin l'a obtenu (le Hirak à pris fin).

Ce que les opposants politiques n'ont pu obtenir, ce petit machin l'a obtenu (report des échéances électorales. ..).

Ce que les entreprises n'ont pu obtenir, ce petit machin l'a obtenu (remise d'impôts, exonérations, crédits à taux zéro, fonds d'investissement, baisse des cours des matières premières stratégiques. ..).

Ce que les gilets jaunes et les syndicats  n'ont pu obtenir, ce petit machin l'a obtenu ( baisse de prix à la pompe, protection sociale renforcée...). 

Soudain, on observe dans le monde occidental le carburant a baissé, la pollution a baissé, les gens ont commencé à avoir du temps, tellement de temps qu'ils ne savent même pas quoi en faire. Les parents apprennent à connaître leurs enfants, les enfants apprennent à rester en famille, le travail n'est plus une priorité, les voyages et les loisirs ne sont plus la norme d'une vie réussie. 

Soudain, en silence, nous nous retournons en nous-mêmes et comprenons la valeur des mots solidarité et vulnérabilité.  

Soudain, nous réalisons que nous sommes tous embarqués dans le même bateau, riches et pauvres. Nous réalisons que nous avions dévalisé ensemble les étagères des magasins et constatons ensemble que les hôpitaux sont pleins et que l'argent n'a  aucune importance. Que nous avons tous la même identité humaine face au coronavirus.  

Nous réalisons que dans les garages, les voitures haut de gamme sont arrêtées juste parce que personne ne peut sortir.

Quelques jours seulement ont suffi à l'univers pour établir l'égalité sociale qui était impossible à imaginer.

La peur a envahi tout le monde. Elle a changé de camp. Elle a quitté les pauvres pour aller habiter les riches et les puissants. Elle leur a rappelé leur humanité et leur a révélé leur humanisme. 

Puisse cela servir à réaliser la vulnérabilité des êtres humains qui cherchent à aller habiter sur la planète mars et qui se croient forts pour clôner des êtres humains pour espérer vivre éternellement.

Puisse cela servir à réaliser la limite de l'intelligence humaine face à la force du ciel.

Il a suffi de quelques jours pour que la certitude devienne incertitude, que la force devienne faiblesse, que le pouvoir devienne solidarité et concertation. 

Il a suffi de quelques jours pour que l'Afrique devienne un continent sûr. Que le songe devienne mensonge. 

Il a suffi de quelques jours pour que l'humanité prenne conscience qu'elle n'est que souffle et poussière. 

Qui sommes-nous ? Que valons-nous ? Que pouvons-nous face à ce coronavirus ?

Rendons-nous à l'évidence en attendant la providence. 

Interrogeons notre "humanité" dans cette "mondialité" à l'épreuve du coronavirus. 

Restons chez nous et meditons sur cette pandémie. 

Aimons-nous vivants !

Lire plus