mannequin.jpg
Mode
miriam.jpg
Memoire
tyrese.jpg
cinéma
miss 5.png
Fashion
art2.webp
Art
logo Grace Diffusion.jpg
Musique Gospel
QUEEN ETEME.jpg
musique
image003.jpg
Association
PN logo.jpg
Mon AFRIQUE

Magazine Rubrique:articles

TOGO / AFRIKAVIS EPISODE 1

by

Alain Mouaka

Posté le March 10, 2020 11:16


Afrikavis 1.jpg

Afrikavis, l'Afrique donne son avis. Beaucoup ont parlé au nom de l'Afrique et des africains. Avec AFRIKavis, les Fils et Filles du continent donnent leurs avis sur plusieurs sujets qui touchent les sociétés africaines contemporaines. AFRIKavis, c'est tous les vendredis à 09h sur nos réseaux sociaux. Épisode 1 Quel est votre regard sur l'Afrique?

https://www.youtube.com/watch?v=LvLB-oq2WhY

@PenséesNoires

@Myafricainfos

@Togomixgroup

@anoumabo

Lire plus

TOGO / MA FÉMINITÉ, MA FORCE

by

Alain Mouaka

Posté le March 7, 2020 23:35


pensées noir 8 mars.jpg

 

A l’occasion de la journée internationale des Femmes ce 8 Mars 2020, Pensées Noires magazine présente Ma Féminité, Ma Force, une série d’articles consacrée à huit Femmes, toutes activités confondues, dans huit pays d’Afrique et du monde, articles donnant la parole à 64 femmes livrant leurs ressentis aussi bien dans la société que dans leurs secteurs d’activités.

Pour notre première série nous avons rendez-vous avec huit femmes Togolaises du continent et de la diaspore.

 

AYAWA ALOGNON, ENTRE COSMETIQUE, ACTIVISME ET DEFENSE DU DROIT DES ENFANTS

Jeune femme togolaise diplômée en communication des entreprises, entrepreneure  reconvertie dans le secteur du cosmétique naturel, Ayawa Alongnon fait la promotion du consommer local. Afro féministe et web activiste, elle défend la cause des femmes et enfants en situation d'abus

 

Pensées Noires : Comment vous sentez- vous dans votre peau de femme en 2020 ?

Ayawa Alongnon: En tant que femme en 2020, je me sens épanouie en ce sens que ma voix compte pour réclamer mes droits. Je suis libre de faire ce qui me plait et qui me ressemble pour mon évolution même si par moment je suis frustrée que beaucoup de femmes sont encore privées de leurs droits élémentaires.

 Pensées Noires : « Je suis de la génération égalité : levez-vous pour les droits des femmes » est le thème de la Journée Internationale des Femmes, une réaction ?

Ayawa Alongnon: Je trouve que c'est un thème qui interpelle ; Mon souhait est que tout soit fait afin que ça ne reste juste pas un thème de plus.

 

Pensées Noires : Comment vivez-vous votre profession ?

Je vis pleinement ma profession, elle est l'une des sources de mon épanouissement

 

Pensées Noires : Comment êtes-vous perçue par les hommes de votre entourage ou dans votre domaine d’activité ?

(Lol) Faut avouer qu’à mes débuts j’étais perçue comme une féministe qui était contre les hommes, mais avec le temps cette caricature de ma personne a changé à force de leur faire comprendre que s'en est rien et que dans mon domaine d’activité, il y’a plus d'admiration et d'éloges pour la "femme battante", rien que cela (rire)

 

Pensées Noires : Qu’est-ce-qui d’après vous est encore sujet à frein à votre plein épanouissement en tant que femme?

Hummm la femme elle même dans un premier temps et pour ajouter je pointerais di doigt le système qui continue par mettre des freins sociaux à l'évolution de celles-ci.

 

Pensées Noires : Avez-vous des modèles de femmes qui vous inspirent ?

Bien sûr les femmes qui m'entourent avec lesquelles je cavale chaque jour dans mes combats et autres activités… #ForzaSista un indice (rire), vous m’en direz des choses j’en suis sûr.

 

Pensées Noires : Etes vous prête à sacrifier vos rêves par amour ?

Pour l'amour de mes enfants peut-être en ce sens oui s'il faille sacrifier mes rêves, mais réaliser mes rêves pour leur épanouissement je n’abdiquerais pas car ma réussite sous-entendrait la leur.

 

Pensées Noires : Partagez avec nous l’un de vos plus grands défis à relever ?

L’un de mes plus grands défis à relever c'est de pouvoir insérer des jeunes filles et enfants en situation d'abus dans une formation de leur choix et les aider à leur épanouissement.

Lire plus

TOGO / MA FÉMINITÉ, MA FORCE

by

Alain Mouaka

Posté le March 7, 2020 23:30


pensées noir 8 mars.jpg

A l’occasion de la journée internationale des Femmes ce 8 Mars 2020, Pensées Noires magazine présente Ma Féminité, Ma Force, une série d’articles consacrée à huit Femmes, toutes activités confondues, dans huit pays d’Afrique et du monde, articles donnant la parole à 64 femmes livrant leurs ressentis aussi bien dans la société que dans leurs secteurs d’activités.

Pour notre première série nous avons rendez-vous avec huit femmes Togolaises du continent et de la diaspore.

 

MY’ARAH, EFOYE POUR LE MEILLEUR DE L’ARTISANAT EN AFRIQUE

 

MY'ARAH , de son vrai nom edwige EVENYA est l'une des précurseurs du rap et slam féminin au Togo. Titulaire d'une double licence en marketing et en finance, et avec un parcours dans la musique salué par la critique de son pays, le Togo , elle se laisse porter par sa  passion pour la maroquinerie et la décoration et lance en 2018 sa marque et sa structure EFOYE. Nom inspiré de l'Akposso une langue du Togo, EFOYE signifie "le temps de la moisson". C'est un atelier de conception, fabrication et vente de produits artisanaux et faits-mains. Dans son atelier MY'ARAH pratique une nouvelle forme de maroquinerie, ce art de fabriquer des meubles et objets qui sont d'indispensables accessoires du quotidien, résistants au temps et aux chocs, en alliant les tissus traditionnels et modernes au cuir en vue d' y apporter une touche d'originalité. Ses créations, elle les veut à l'image de son continent : riches en couleurs, osées, pleines d'histoire. Ainsi inspirés par diverses cultures africaines, chacun des produits de sa marque sont personnalisables selon le goût et les préférences du client (customisation par des pierres, des cauris, inscriptions du nom, choix des couleurs etc...) et de par leurs noms racontent une histoire et veulent rendre hommage, chacun à un peuple africain.

MY'ARAH ambitionne, conquérir l'Afrique et les autres continents avec des produits de qualités qui rivaliseront facilement avec les produits importés sur son continent. EFOYE possède une boutique en ligne et livre ses produits dans toute l'Afrique et dans certains pays d'Europe et d'Amérique.

 

 

Pensées Noires : Comment vous sentez- vous dans votre peau de femme en 2020 ?

My’Arah : En cette année 2020 je me sens toujours la même comme une femme avec une âme d'enfant. Cela me permet de ne pas m'endurcir face aux obstacles qui se dressent devant moi et de toujours autant m'émerveiller face au petit bonheur que la vie m'offre.

 

Pensées Noires : « Je suis de la génération égalité : levez-vous pour les droits des femmes » est le thème de la Journée Internationale des Femmes, une réaction ?

Une très bonne thématique mais personnellement je ne suis pas pour l'égalité mais plutôt pour l'équité. Quand vous mettez dans une balance un kilo de fer et un kilo d'or ils sont certes égaux mais ne sont pas semblable donc vouloir les destiner à un même usage risque de s'avérer être un succès pour l'un et un échec pour l'autre. La femme est de part sa nature différente de l'homme, nous sommes (hommes et femmes) destinés à nous compléter comme la clé et la serrure. Chacun dois connaître sa valeur.

 

Pensées Noires : Comment vivez-vous votre profession ?

Je suis artiste  maroquinière et tapissière avec ma structure EFOYE, et  Je suis artiste rappeuse. Je me sens chanceuse car pouvant exercer un métier que j'aime et qui me passionne énormément.

 

Pensées Noires : Comment êtes-vous perçue par les hommes de votre entourage ou dans votre domaine d’activité ?

Mes deux métiers sont exercés majoritairement par des hommes. Si je prends l'exemple de ma structure EFOYE, je fabrique des meubles et des sacs à partir de cuir et de tissu africain. Le plus difficile c'est de ne pas frustrer mes collègues masculins. Bon nombre ont tendance à vouloir te rabaisser se disant que tu n'es qu'une femme et je réponds toujours avec le sourire qu'être une femme dans ce domaine ne peut jamais être pour moi une insulte mais une bénédiction car cela apporte à mes créations la sensibilité artistique qu'étant homme ils ne pourront jamais comprendre

 

Pensées Noires : Qu’est-ce-qui d’après vous est encore sujet à frein à votre plein épanouissement en tant que femme?

J'ai une devise " toi seul décide si le rêve commence ou s'arrête ici " , mon épanouissement dépend sur tout de mon état d'esprit donc j'évite de considérer telle ou telle chose comme étant des freins mais plutôt des test pour passer à un niveau supérieur.

 

Pensées Noires : Avez-vous des modèles de femmes qui vous inspirent ?

Mes deux grands modèles ma mère et la diva béninoise Angélique Kidjo

 

Pensées Noires : Etes vous prête à sacrifier vos rêves par amour ?

Par amour des miens et de ma famille oui je suis prête à sacrifier un grand rêve mais pour juste l'amour d'un homme non

 

Pensées Noires : Partagez avec nous l’un de vos plus grands défis à relever ?

My’Arah : Mon plus grand défi à relever est de pouvoir pousser la marque EFOYE au même titre que les grandes marques d’accessoires et de meubles. Quand on parle de savoir faire et de produits faits-mains en Afrique, il n’a pas beaucoup de marque auquel se référer. L’objectif est donc de mettre un n om sur le savoir faire des artisans de l’Afrique de l’Ouest.

Lire plus