mannequin.jpg
Mode
miriam.jpg
Memoire
tyrese.jpg
cinéma
miss 5.png
Fashion
art2.webp
Art
logo Grace Diffusion.jpg
Musique Gospel
QUEEN ETEME.jpg
musique
image003.jpg
Association
PN logo.jpg
Mon AFRIQUE

Magazine Rubrique:invites

LES VOCALISTES, PARI RÉUSSI POUR AGOLO KOM-KODJO

by

Alain Mouaka

Posté le May 21, 2019 10:48


edi togovi voix.jpg

Pensées Noires : Agolo Kom-Kodjo vous êtes le manager  de la structure Medi Group qui est au côté d’ Edi Togovi Music Prod pour la mise en place du projet baptisé Les Vocalistes, comment est né ledit projet?

Agolo Kom-Kodjo : Le projet les vocalistes est né d’une  observation faite dans notre univers musical en matière de chant dont beaucoup travail reste encore à faire au Togo pour plus de professionnalisme dans ce domaine.

 

Pensées Noires : Votre formation cible les amoureux de la musique, comment les dénichez-vous?

Agolo Kom-Kodjo : Les vocalistes sont composés d’artistes, de chanteurs bref de tous les amoureux de la musique qui s'inscrivent pour suivre les cours de voix et de chants, une fois que vous avez les aptitudes requises vous démarrez votre formation, nous sommes ouverts pour tout le monde et même les artistes confirmés.

 

Pensées Noires : Le dimanche 19 mai dernier vous avez organisé une scène live, un vrai défi, faites nous en le point ?

Agolo Kom-Kodjo : Le dimanche 19 mai une date qui restera aujourd'hui dans les archives en terme de spectacle dans la culture togolaise. C’était un vrai défi relevé puisque la soirée était scindée en 3 parties, une première partie était consacrée au chant lyrics classique, la deuxième était focalisée sur de lavariété et enfin la troisième  partie a fait la part belle au tradi-moderne. Il y’ a eut des interventions des chorales Amazing voice et les Séraphins ainsi que les artistes de la chanson à savoir Djifason, kaporal wisdom et Zémo 100ans. C’était du pure live assuré par l'orchestre la Légende du début jusqu'à la fin avec un accompagnement des danseurs du groupe New Star.

 

Pensées Noires : Agolo Kom-Kodjo au sortir de cette soirée vos prévisions sont-elles atteintes ?

Agolo Kom-Kodjo : Oui les objectifs et prévisions de cette soirée ont été atteints grâce à Dieu puisque le public a était satisfait du spectacle du début jusqu'à la fin.

 

Pensées Noires : Vous projetez-vous déjà sur le futur ?

Agolo Kom-Kodjo : Pour les projets à venir les cours continueront normalement après 2 semaines de pause accordée aux vocalistes et l'appel est toujours lancé pour toutes ces personnes qui désirent se faire former ; J’en profite pour annoncer en exclusivité entre vos lignes une information,  le grand concert des vocalistes est prévu pour décembre. Merci beaucoup à Pensées Noires magazine pour cette interview

Lire plus

ET DE 6 POUR LE FESTIVAL AFROTITUD

by

Alain Mouaka

Posté le May 20, 2019 12:15


afrotitud.jpg

Pensées Noires : Mr latekoe Dick, vous êtes le promoteur du festival Afrotitud , le festival des cultures Afro et du Monde, quel est le fondement de ce rendez-vous culturel ?

Mr Latekoe Dick : Aider à sauvegarder le patrimoine culturel Africain, telle est la mission qui guide le projet depuis sa première édition sous l’appellation Patriot devenu par après Afrotitud

Pensées Noires : On parle des cultures des fils et filles d’Afrique et de sa diaspora, quel est le but visé par ce festival ?

Mr Latekoe Dick : Les cultures  des fils et filles d’Afrique se sont  nos langues, nos rites, nos cultes, nos rythmes et traditions sans oublier nos noms. L’Afrocentricité est notre salut.

Pensées Noires : Un point sur les dernières éditions ?

Mr Latekoe Dick : Que de joie de savoir que la vision se propage bien. Le prochain Eldorado c’est bien l’Afrique

Pensées Noires : Il est annoncé un nouveau rendez-vous du 26 mai au 02 juin, éclairez nos lanternes ?

Mr Latekoe Dick : Déroulé sur Lomé, Avepozo, Adakpamé, Zalivé, le projet s’installe définitivement à Agbodrafo avec la mise en place de Palais de la Culture Afrotitud en bordure de Lac Togo. Cette édition est la 6é qui inaugure l’Espace sous le thème ArtGBODRAFO . Elle accueille les cultures de toutes les régions du Togo.

Pensées Noires : Une pensée pour l’Afrique et ses fils ?

Mr Latekoe Dick : Un peuple qui ne s’éveille pas à sa survie est appelé à disparaitre dixit Mbombog Bassong.

Lire plus

SENZAA, À LA CONQUÊTE DU MONDE.

by

Alain Mouaka

Posté le December 11, 2018 15:10


senzaa.jpg

De la chanson au cinéma le talent de Senzaa force le respect. Après «Mbongochobi» sa dernière chanson en date, la chanteuse Togolaise ajoute un titre à sa discographie baptisé « L’Argent ». Musique, cinéma, projets et défi , Pensées Noires magazine est allé à la rencontre de la charmante Senzaa pour en savoir un peu plus.


Pensées Noires : Bonjour Senzaa, merci d'avoir dit oui à l'invitation de Pensées Noires Magazine
Senzaa : Bonjour... c’est un réel plaisir de collaborer avec tout ce qui touche a la peau noire. Comme on le dit. Par nous pour nous. C'est un plaisir d'être la.

Pensées Noires : Actrice du grand t'écran, artiste de la chanson, Senzaa présentez vous à nos lecteurs
Senzaa : Disons que c'est toujours difficile de parler de soi (rire). Et bien je suis Senzaa, Togolaise ; et comme vous venez si bien de le dire, artiste chanteuse principalement. Et actrice aussi. Le 1er métier m'a conduit au deuxième. Et j'aime bien. (Rire)

Pensées Noires : Du groupe The Seeds ta première formation à Senzaa évoluant en carrière solo, il y'a une évolution de ouf, aviez vous déjà une ligne bien tracée?
Senzaa : Une ligne bien tracée par le destin peut être. Mais il y a eu une longue route. D'abord c'est l'envie de chanter. Rien d'autre. Après tu te découvres dans une grande passion. Et ca devient un métier qui va du groupe à la carrière solo. Et en chemin, j’ai beaucoup appris. L'expérience du groupe est différente de la carrière solo. Entre les 2 mondes, il y a un travail qui demande certainement beaucoup d'abnégation, de sacrifice et surtout un grand don de soi. Avec The Seeds, les tâches étaient partagées. En solo, tu es au four et au moulin. C'est d'ailleurs le lieu de tirer mon chapeau au responsable du groupe The Seeds de l'époque. Ils faisaient un gros boulot. Les observer travailler concoure à ma carrière solo aujourd'hui. Et surement que le destin avait prévu ça. On rend grâce


Pensées Noires : Vous avez  épaté tout le monde en arrachant un rôle de poids pour une série Télé jouant le rôle de Aïssa, retracez nous  ce parcours
Senzaa : AÏSSA pour moi a commencé lorsque Mr Kodjo Houngbeme, le producteur de la série est tombé sur ma chaîne YouTube sur recommandation d'un ami... il a aimé mes prestations et m’a contacté... il m’a di “ça fait des années que j’écris ce projet! J’ai longtemps cherché mais je viens de trouver; tu seras AÏSSA si tu veux bien” et me voilà.. lol.
Au début j'avoue que pour une grande première dans ce sens, j'étais plus ou moins embarrassée. Mais aussitôt que l'heure du concret approchait, j'étais motivée par cette nouvelle expérience. Et Dieu merci tout s'est bien passé. Il y avait une équipe formidable. Des gens vraiment bien. Entre studio pour l'enregistrement de la bande originale et les tournages, que du bonheur. (rire)

Pensées Noires : Belle expérience le cinéma?
Senzaa : Très belle je dirai... j’en voudrai encore et encore... lol. C'est vraiment une superbe expérience. Si vous avez prévu la série "Pensées noires", n'oubliez pas de me confier le rôle. Je serai disponible (rire)

Pensées Noires : Senzaa vous avez bonne presse en ce moment plus encore avec la sortie de ton nouveau single "L 'Argent", le nerf de la guerre, qu'est ce qui vous  poussé à aller sur cette thématique ?

Senzaa : Lol... jetons un coup d'œil tout autour. bah C’est la galère autour de moi... Et c'est l'amour aussi. Normalement on raconte que l'amour n'a pas besoin d'argent, mais c'est le contraire qu'on constate au quotidien (lol). On profite de l'amour pour éteindre la galère. Chez les hommes comme chez les femmes. Ca dépend de la position de visionnage. (Gros rire). Alors, chantons nos réalités. (Elle chante...): on dit que l’amour n'a pas besoin d'argent.... mais malheureusement... pensée noire en donne. Give me the money... (elle éclate de rire).
A la fin, constatons le,
l’argent c’est important certes, mais il ne fait peut-être pas tout le bonheur.

Pensées Noires : Vous êtes un modèle pour les jeunes filles de ton pays le Togo et d’ailleurs, à quoi vas-tu te lancer pour 2019?

Senzaa : Je suis honorée de ce rôle que vous me confiez. Modèle pour les jeunes. J'en suis honorée.
En 2019 je vais me concentrer vraiment sur ma carrière musicale. Ca fait parti du plan tracé. Apres AISSA; le chant reprend de plus belle.
Je suis chanteuse. Avec le groupe The Seeds, on a vécu des choses inoubliables. Maintenant, on va en faire autant en solo. L'aventure commence.
On a tellement de choses à raconter en musique. So, let's go. (Rire)

Pensées Noires : Un conseil à ces jeunes filles qui veulent se réaliser comme vous ?

Senzaa : Les seules choses qui soient vraiment importantes c’est d’être forte et persévérante. Mettre le travail devant, en priorité 1, C’est la clé..
Le travail, le travail et le travail. Encore le travail. C'est la seule chose qui nous restera a la fin. Alors, travaillons. Et n'oublions pas la prière. Ya toujours Dieu dedans.

 



Pensées Noires : Pour finir un album en cours ou une série nouvelle série en préparation ?
Senzaa : Un album en cours et c’est pour bientôt... incha Allah... Pour la série, j'attends votre proposition comme je viens de le dire (gros rire). Plus sérieusement, l'album de Senzaa arrive bientôt. Un album réalisé entre Lomé et Yaoundé. Avec des vibrations musicales de tout registre. On a fait de la musique en fait. Vous allez aimer inch allah. C'est pour bientôt.

Pensées Noires : Senzaa votre voeux pour le monde en 2019?
Senzaa : Je souhaite à tous beaucoup d’argent hein... LOL ...
Plus sérieusement, plus de paix au Togo et en Afrique. Plus de vision positive pour la race noire. Allons vers ce qui est bien. On a assez détruit ce continent. Construisons-le maintenant. S'il vous plait. S'il nous plait.
Gros bisous à tous

Lire plus