mannequin.jpg
Mode
miriam.jpg
Memoire
tyrese.jpg
cinéma
miss 5.png
Fashion
art2.webp
Art
logo Grace Diffusion.jpg
Musique Gospel
QUEEN ETEME.jpg
musique
image003.jpg
Association

Magazine Rubrique:invites

RD CONGO / BILLY ISSA, UN VISIONNAIRE QUI IMPACTE SON TEMPS.

by

Alain Mouaka

Posté le January 3, 2020 14:58


DSC_0014.jpg

Originaire de la RD Congo Billy Issa est un penseur, formateur, conférencier en leadership et écrivain. Dynamique et porteur d’un discours très aiguisé et impactant, on lui doit un ouvrage à succès titré *7 facteurs clés pour une croissance personnelle et organisationnelle exponentielle*. Pensées Noires à l’immense honneur de le recevoir entre les lignes de notre plateforme, une invitation à laquelle il a accepté à la seconde de notre demande.

 

Pensées Noires : Billy ISSA, vous êtes coach en leadership, formateur, conférencier, auteur de l'ouvrage *7 facteurs clés pour une croissance personnelle et organisationnelle exponentielle*, 2020 nous a ouvert grand les bras, Pensées Noires vous souhaite les vœux les meilleurs ;  Que souhaitez- vous aux internautes et fils et filles du continent et afro descendants pour cette année ?

Billy Issa : Merci à Pensées Noires pour les vœux et l'honneur qui m’est fait par cette interview. Je souhaite beaucoup de succès et de prospérité au site et au  magazine, bon vent et longue vie. À tous les fils et filles du continent et afro descendants, je souhaite une année de réveil, une année de changement positif des mentalités en vue d'accélérer le développement intégral de notre cher et beau continent.

 

Pensées Noires : Mr Billy ISSA la voie était-elle déjà tracée afin que vous soyez l'homme que vous êtes ou était-ce des concours de circonstances qui vous ont mené à celui que vous êtes aujourd'hui ?

Je dirais que les deux. Je suis de ceux qui croient que nous avons été tous prédestinés pour accomplir un but spécifique dans le monde. Et de la découverte de ce but, c’est-à-dire de la vision à la destination ou au but, il y’a un processus. C'est ce concours des circonstances qui nous pousse à découvrir la raison pour laquelle nous sommes venus dans le monde. Je crois en un Créateur. Et je suis convaincu que chaque créature ou création émerge d'une nécessité. Chaque création est une solution à un problème. Comme on dit: la nécessité est la mère de l'inventivité. D'où je pense que le chemin a été tracé d'avance pour moi comme pour chacun de nous et c'est grâce au concours des circonstances que j'ai pu découvrir et comprendre le message que les circonstances avaient pour moi, celui de me révéler ma destinée.

 

Pensées Noires : Comment progresse t- on dans cet univers, par des formations, des rencontres ou un exercice au quotidien? 

Les 3 aspects que vous avez mentionné sont nécessaires pour progresser tant dans le Coaching que dans n'importe quel autre domaine professionnel. Nous avons besoin de la préparation en terme de formations. Nous avons besoin des rencontres en terme des mentors, des partenaires, et des disciples et c'est grâce à l'exercice quotidien qu'on se perfectionne. Car comme quelqu'un l'a si bien dit: seule l'expérience apprend, le reste n'est que de l'information.

 

Pensées Noires : Qu'est-ce qui a été le déclic à la rédaction de votre ouvrage *7 facteurs clés pour une croissance personnelle et organisationnelle exponentielle* ?

Tout est parti d'un constat amer après observation qui m'a poussé à des questionnements. J'ai observé le monde des affaires tant informel qu'informel en Afrique et j'ai amèrement constaté la stagnation, le statu quo dans la majorité des affaires bâties par des africains. Soit ceux qui ont réussi à prospérer n'ont pas su préparer la relève. Par conséquent, dès qu'un entrepreneur ou un leader africain meurt, il y’a dislocation de l'organisation pour ne pas dire que l'entreprise ou l'organisation meurt avec le leader. D'où les questions suivantes : pourquoi la majorité des entreprises ou des activités lucratives africaines stagnent et pourquoi ne sont-elles pas pérennes ?Pourquoi cette absence de croissance, de soutenabilité et de pérennité dans les organisations et économies africaines? Pourquoi Steve Jobs commence une petite entreprise dans le garage de ses parents, 10 ans plus tard, cette entreprise devient une multinationale ? Pourquoi Facebook, Google, Microsoft, Samsung, Huawei, Amazon, Alibaba, Walmart qui ont commencé si petits sont devenus des géants et pourquoi la majorité des startups, entreprises et autres activités lucratives en Afrique stagnent ? Qu'est-ce-qui fait la croissance, la soutenabilité et la pérennité de certaines organisations et économies et la stagnation des autres ? Qu'est-ce-qui distinguent les individus, les organisations et les nations qui connaissent une croissance fulgurante et exponentielle des autres? En 1965, sur les 500 premières firmes mondiales, figuraient 8 firmes italiennes, 7 firmes suédoises mais aucune originaire de la Corée du Sud.  En 1985, on trouve 9 firmes coréennes, contre 6 italiennes et 6 suédoises. Quel est le secret des économies qui fleurissent de façon vertigineuse ? Qu'est-ce qui a permis au Singapour, pays devenu indépendant en 1960 comme la majorité des pays africains, pays sans ressources naturelles, mais aujourd'hui l'une des meilleures économies d'Asie, 5ème centre financier au monde? Pourquoi Israël qui a connu autant de tragédies que L'Afrique a su dépasser son passé pour en tirer des leçons afin de devenir une puissance alors que l'Afrique continue en victime et esclave de son passé ? J'ai commencé à étudier, à faire des recherches, c'est ainsi que j'ai découvert les 7 Facteurs clés qui caractérisent les leaders qui construisent des nations et des organisations riches, prospères et pérennes.

 

Pensées Noires : Quels sont ces 7 facteurs?

Le premier facteur c'est la bénédiction. C'est la dimension spirituelle. La bénédiction c'est la force de la fertilité, de la croissance et de la reproduction. C'est la substance intangible qui fait qu'à nos affaires réponde le succès. La bénédiction est une force qui multiplie les résultats de façon surnaturelle.

Secundo. La connaissance

Nous sommes à l'ère de l'économie de la connaissance. La connaissance est le capital et la monnaie dans la nouvelle économie. Les limites de la croissance et du développement d'une nation comme d'une organisation dépendent de son niveau de connaissances. Raison pour laquelle les grandes nations et organisations investissent gros dans la recherche et le développement. Parce que tout ce que Dieu a créé est richesse, la connaissance est donc la lumière qui vient nous donner la conscience des richesses qui nous entourent. Imaginez combien des richesses dont dispose l'Afrique, mais si le continent ne décolle pas c'est faute des connaissances. Le leadership africain est en panne des connaissances. Le décalage entre les grandes nations et organisations des petites c'est la connaissance. Qu'est-ce qui a donné l'avantage concurrentiel à la Chine pour ne pas dire Huawei sur l'Amérique et ses entreprises ? C'est la connaissance, la 5G! Aujourd'hui qui gouverne le monde c'est celui qui est détenteur des connaissances nouvelles. La croissance se mesure par le niveau des connaissances.

3. L'innovation.

L'innovation est le levier de croissance des nouvelles économies émergentes. L'innovation c'est la capacité à anticiper le futur. Dans un monde changeant aussi vite, qui n'innove pas meurt.

C'est l'innovation qui donne de la vitesse aux entreprises et aux économies. Dans cette ère de crise économique, ne pas innover équivaut à s'asphyxier. Steve Jobs a dit : l'innovation est ce qui distingue les leaders des suiveurs. L'économie au 21ème siècle appartient aux nations et aux organisations qui innovent. Nous sommes à l'ère de l'innovation. L'ère de l'économie de l'innovation. La seule façon de gagner dans la concurrence et rester compétitif c'est d'innover constamment en termes de produits, des marchés et des procédés. L'Afrique imite trop et innove peut. Parce que nous avons été programmés pour importer et non pour produire et exporter.

4. La vision.

Cette capacité à voir grand fait défaut à beaucoup des leaders africains. La capacité à investir dans le long terme. La capacité de percevoir le futur ou de l'imaginer. La majorité des politiciens, entrepreneurs lucratifs, sociaux et autres dirigeants africains sont myopes parce que motivés par la survie. Ils n'aspirent pas à construire quelque chose de plus grand que leurs égos. Et ça, c'est ce qui tue les économies et les entreprises africaines. Elles ne sont pas visionnaires. L'Afrique a besoin d'un Leadership visionnaire en 2020. Des leaders capables d'imaginer une nouvelle Afrique et de la façonner. L'Afrique est le plus grand marché mondial de demain. Mais est-ce-que la majorité des dirigeants africains s'en aperçoivent? Comment s'y préparent-ils et préparent leurs nations et entreprises à ces futures opportunités ? Viser haut et grand c'est ce qui manque à l'Afrique. Viser des générations et non le samedi soir.

5. Le don ou le talent

Ce n'est pas l'éducation qui rend compétitif mais le talent. Les entreprises ne recherchent pas les diplômes, mais les talents. L'éducation se reçoit, le talent est inné. Où est le talent qui fascine dans le marché de production africain? Tous courent derrière l'argent à court terme, mais des entreprises africaines qui démontrent du talent dans leurs produits c'est ce que le marché recherche. Des produits et services qui font rêver. L'argent réside dans le talent. Arrêtez de courir derrière l'argent, maximisez votre talent. Le talent c'est ce qui fait des produits de génie. Il faut du talent pour construire des maisons de rêve, des voitures de rêve, des vêtements de rêve. Il faut du talent pour faire un plat succulent qui fait rêver le consommateur. Le talent est un capital d'affaires. Je dis souvent : votre don est une opportunité d'affaire. Cependant la majorité des gens sont si motivés par la survie qu'ils ne font rien avec passion et talent. Ainsi ils ne sont pas compétitifs.

6. Le caractère.

L'Afrique est gangrenée par les antivaleurs parce qu'il y’a une crise de caractère moral en Leadership dans tous les secteurs. 2020, il faut au Leadership africain plus de caractère, plus d'éthique. Je parle d'intégrité, de transparence, de responsabilité, de recevabilité. Le caractère c'est ce qui construit la crédibilité d'un leader, d'une organisation ou d'une nation. L'attractivité d'un leader, d'une organisation, et d'une nation dépend de sa crédibilité. Et sans moral, il n'y a pas de crédibilité. On ne peut pas attirer les investisseurs, on ne peut pas devenir un centre financier mondial quand on manque le caractère. Bâtissons le caractère en 2020 et nous deviendrons crédibles et attractifs.

7. L'attitude.

Il faut beaucoup de persévérance et d'obstination pour réussir dans les affaires m'a dit un jour mon mentor, Mr. Eric Mandala. Et la force de persévérance, ce mental d'acier des entrepreneurs et leaders à succès dépend de notre attitude. L'échec fait parti du processus de la réussite. Ceux qui abandonnent ne rencontrent pas plus d'obstacles et des difficultés que ceux qui réussissent, tout dépend de la façon dont ils interprètent ce qui leur arrive. L'Afrique n'est pas le seul continent à avoir affronté l'esclavage et la colonisation. Notre problème c'est notre attitude. Nous ne devons pas laisser les situations passées, présentes ou futures déterminer qui nous sommes. Ce n'est pas la taille de l'adversaire qui compte mais celle de notre attitude qui détermine notre victoire. Les entrepreneurs africains, les leaders africains ne doivent pas regarder comme impossible de battre des concurrents étrangers. Il faut l'audace. Il faut oser. L'impossible n'existe pas. Il n'y’a des limites pour nous que là où nous les fixons. Et nous ne sommes confrontés aux adversaires que nous pouvons battre.

 

Pensées Noires : Il y'a t-il des difficultés à l'exercice de votre fonction?

Le pessimiste voit des difficultés dans chaque opportunité, l'optimiste voit l'opportunité dans chaque difficulté. Pour croître il faut affronter les difficultés. L'élasticité de notre potentiel dépend des difficultés auxquelles il est confronté. Les difficultés existent toujours, mais quand on est passionné et focalisé sur sa vision, on minimise les difficultés.

 

Pensées Noires : Comment réussir  dans le choix de ses projets?

Réussir dans le choix de ses projets requiert de se focaliser sur ses points forts. Il ne faut pas se contenter des opportunités qui existent, C'est ce qui fait que tout le monde va en politique. Il faut se focaliser sur une mission, sur un pourquoi. Jim Rohn a dit: le plus grand le pourquoi, le plus facile le comment. Choisissez un projet qui vous passionne, qui tient à cœur, peu importe les revers de fortune, les rejets et les échecs, vous finirez par réussir.

 

Pensées Noires : Le coaching a t-il un avenir en Afrique ?

Oui le Coaching a un avenir en Afrique. L'avenir appartient à ceux qui s'y préparent m'a enseigné mon mentor Eric Mandala. Nous travaillons pour frayer un chemin pour les futures générations de coachs. Nous n'avons pas trouvé des écoles pour coachs, nous avons la responsabilité d'en créer pour offrir à l'Afrique les meilleurs coachs du monde parce que le leadership c'est la capacité de créer les meilleures conditions.

 

Pensées Noires : Que retenez-vous de l'année 2019?

Je retiens de 2019 que quand on est rien, on peut tout devenir, quand on a rien, on peut tout avoir, un seul secret: l'obstination.

 

Pensées Noires : Quel genre d'Africains l'Afrique a-t-elle besoin pour son développement en 2020?

Les 7 Facteurs clés est une réponse à cette question. Il faut des africains visionnaires, talentueux, novateurs, éthiques, positifs, altruistes, passionnés, amoureux de ce qu'ils font et qui travaillent pour faire de l'Afrique un meilleur endroit au monde.

 

Pensées Noires : Comment devient-on un leader et un coach crédibles?

J'ai développé ma propre philosophie du Leadership que j'appelle le leadership 3D que j'enseigne aux leaders des gouvernements, aux entreprises et aux organisations. Je leur dis toujours ceci: le leadership repose sur la crédibilité et non sur l'autorité. Et cette crédibilité repose sur 2 piliers fondamentaux que j'appelle les 2i du Leadership : l'impact et l'intégrité. Vous devez faire un impact positif dans votre environnement et être intègre pour être crédible parce que le talent peut vous donner l'impact, mais sans l'intégrité votre impact va s'écrouler vite.

 

Pensées Noires : Comment reste-t-on motivé pour avancer dans nos projets en dépit des difficultés?

La meilleure motivation émane de la passion pour ce qu'on fait. Il faut être vraiment amoureux de ce qu'on fait, que vous devenez insensible aux difficultés. C'est de la passion qu'émerge l'énergie de l'obstination.

 

Pensées Noires : Des projets pour 2020?

Nous avons énormément des projets mais le plus important c'est de faire de mon livre 7 Facteurs clés un best-seller continental et pourquoi pas mondial et offrir des séminaires en leadership 3D à travers l'Afrique et pourquoi pas le monde.

 

Pensées Noires : Quelle a été votre plus belle aventure en 2o19 en tant que coach?

Ma plus belle aventure en tant que coach fut la publication de mon livre 7 Facteurs clés et le voir être acclamé par des millionnaires de mon pays et des entrepreneurs et experts à travers le monde.

 

Pensées Noires : Pour finir, des conseils à donner aux fils et filles du continent?

Chers frères et sœurs africains, l'égocentrisme est l'ennemi de notre grandeur. Pour libérer notre grandeur et notre leadership, nous devons sacrifier notre égo et se consacrer à une cause, à un idéal, à une vision noble. Commencer à voir  l'ensemble plutôt que soi-même. Le leadership c'est la capacité à découvrir son don et à le servir au monde. Que chaque africain se focalise à contribuer au développement du continent avec son don, son apport et sa contribution. L'ego c'est la racine du mal et de la pauvreté. L'ego c'est la petitesse d'esprit. La grandeur, le leadership, la richesse, le bonheur et la prospérité résident dans le sacrifice de soi. Semer sa vie pour améliorer celle des autres : tel est le secret de la vie. Une semence ne produit pas des fruits quand il refuse de mourir. Les immortels sont ceux qui sacrifient leurs égos pour vivre pour les autres.

Lire plus

TOGO/ GHETTOME VIVI POUR DES JOURS MEILLEURS DANS LES GHETTOS

by

Alain Mouaka

Posté le December 29, 2019 17:21


Esseni.jpg

     D’une idée peut naître un projet, d’un projet peut naître une vision, Ghéttomé Vivi en est une preuve. Initié par Esseni, lauréate du prix Meilleur Artiste de la Diaspora Heroes 2018 et présidente l’association Sourire Jaune, Ghéttomé Vivi est une main tendue aux populations du ghetto très souvent marginalisées en raison de leurs modes de vie. L’objectif est simple, trois (3) jours de mobilisation afin de donner de la joie et apporter de la gaieté à ces hommes, femmes et enfants des ghettos en ces fêtes de fin d’année de quoi leur permettre de rentrer dans une nouvelle année avec le sourire et une vision et une motivation  différentes de celles des années passées.

    Ghéttomé Vivi pour sa première a démarré le Samedi 28 Décembre sur le coup de six (6) heures 30 du matin par une activité baptisée Opération Ghetto Propre. Deux ghettos situés non loin du Palais Royale du Chef Aklassou à Bé, l’un des quartiers de la capitale choisie pour l’opération, ont été mis au propre par l’équipe du comité d’organisation avec la participation des populations du milieu sorties massivement.

« Pour une première on est très satisfait, n’oublions pas non plus  que nous sommes dans un ghetto, on se demandait un peu comment les choses allaient se dérouler, mais au final sincèrement on se dit que les efforts consentis jusqu’à ce jour en valent la peine. Les gens du ghetto étaient là, ils nous ont ouvert grandement les bras, ils ont balayé avec nous les ruelles et lequartier, la gendarmerie et la commune de Bé se sont mobilisés pour la sécurité et la mise à disposition des tricycles pour le ramassage des ordures, il y’avait une ambiance bon enfant, on est très heureux, c’était un bon moment de vie en communauté. » Walt Amouzou / Trésorier de l’association Sourire Jaune, Coordonateur de Ghéttomé Vivi   

Au jour 2 de Ghettomé Vivi nous sommes donc le Dimanche 29 Décembre, les activités se sont  présentées en deux phases : Operation Choco Chic et la Distribution des Vivres et Habits. Pour passer de bon moment de  fête on estime qu’il faut être bien habillé, donc bien coiffé et porter de belles tenues. L’Operation Ghetto Choco Chic se résume donc à coiffer les hommes des deux ghettos ciblés mais également à tresser des femmes et jeunes filles qui le souhaitent. La matinée de ce  dimanche aura donc vue une centaine d’hommes et enfants se faire beaux et une vingtaine de femmes et jeunes filles se faire de belles tresses.

 « Le Ghetto Choco Chic, chic parce que l’on va rendre les gens beaux et belles, les hommes d’un côté avec les coiffeurs et les femmes de l’autre avec les tresseuses, leur donner de la joie et comme on peut le voir l’initiatrice du projet la présidente de l’association Sourire Jaune Esseni qui court dans tous les sens poursuivie par les enfants (rire) qui s’arrachent leurs paquets de friandises, tout se passe pour le mieux . » Walt Amouzou / Trésorier de l’association Sourire Jaune, Coordonateur de Ghéttomé Vivi   

«En donnant on reçoit plus, partager de la joie, du sourire et le bonheur des ces personnes qui nous entourent aujourd’hui fait vraiment du bien. Ghéttomé Vivi est un projet noble et je me devais d’être là afin de soutenir notre artiste Esseni ; On a très souvent tendance à oublier les gens du ghetto car on se fait une mauvaise image d’eux, la réalité est autre, depuis hier on est face à de magnifiques personnes, ils sont tous beaux et toutes belles aujourd’hui et pour tout vous dire, ça fait voir la vie autrement, c’est vraiment waouh ce qui se passe ici (rire)» Gabine Amouzou / Présentatrice Télé, initiatrice de  Give Them a Smile

L’après-midi a été consacré à la Distribution des Vivres et Habits, un geste de l’artiste Esseni qui passe pour être une manne tombée du ciel.

« Je remercie Dieu pour la vie des organisateurs de ce projet. Depuis hier tout se passe bien. Je dis merci à l’artiste Esseni que j’appellerais désormais Fondatrice car elle a semé quelque chose et que Dieu l’aide à l’achever et lui donne la force de continuer car elle a entrepris ce projet toute seule. Je dis merci à mes frères et sœurs des ghettos, on va prier Dieu afin que la fin de ce projet donne une bonne image de tout ce travail. » Josué / Point focal Ghetto

« Je suis très émue, les gens du ghetto sont là, on a été bien reçu, il y’a des enfants, les femmes sont à nos côtés, je ne sais quoi vous dire, juste merci, Dieu est bon. Hier l’artiste Peewii était des nôtres, à la seconde à laquelle il a posé ses pieds ici c’était de la joie je ne saurais vous décrire toute l’émotion qui nous a animé. On ne va surtout pas s’arrêter à ces activités, l’ambition de l’association est de venir en aide aux gens du ghetto ne serait-ce insérer deux ou trois personnes dans la vie active on en sera fou de joie.  On va se reposer maintenant et préparer le concert du 1er Janvier 2020 qui est à la fois le premier concert de ma carrière où je preste en tant qu’Esseni et non comme une artiste invitée sur une scène, c’est beaucoup d’émotion. On fera un bilan de cette première édition dans quelques jours et vivement Ghéttomé Vivi 2020  » Esseni / Artiste, présidente de l’association Sourire Jaune, Initiatrice de Ghéttomé Vivi

Lire plus

CAMEROUN / LE PADP POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L'AFRIQUE

by

Alain Mouaka

Posté le December 24, 2019 14:01


UC2_0796.JPG

Pensées Noires : Harris Tagne Ntza merci de consacrer du temps à Pensées Noires en ces moments très chargés pour vous, nous en sommes très honorés. 

Harris Tagne Ntza : Je vous en prie. Merci à vous pour l' effort que fait "Pensées Noires" pour l' Afrique, toujours dans le sens du progrès et du développement dans des publications de haut niveau. Pour moi , c'est l' occasion de vous dire merci et tout mes encouragements dans ce sens là.

 

Pensées Noires : Vous vous réclamez panafricaniste, quelle est votre définition du panafricanisme ?

Harris Tagne Ntza : Le panafricanisme est un mouvement politique qui promeut l'indépendance du continent africain et encourage la pratique de la solidarité entre les Africains et les personnes d'ascendance africaine, où qu'ils soient dans le monde. C'est à la fois une vision sociale, économique, culturelle et politique d'émancipation des Africains et un mouvement qui vise à unifier les fils et filles du continent et de la diaspora  en une communauté économie de base,  pluridisciplinaire et multisectorielle.   C' est aussi  la certitude et le partage d'une  histoire, une destinée commune, un rêve . Son objectif ultime est la réalisation d'une organisation de développement structurel et sans exclusive intégrée de toutes les nations et peuples.

 

Pensées Noires : Vous êtes le ceo du PADP (Programme Africain de Développement Participatif), une organisation panafricaine de développement participatif et d’intégration régionale, que vise le PADP ?

Harris Tagne Ntza : À chaque fois que me revient cette question, j'ai toujours un sourire et c' est avec beaucoup d’emprunts que j' y réponds. Nous sommes une organisation panafricaine de développement Participatif, intégrée et sans exclusive. Organisation à travers laquelle nous valorisons et promouvons l’employabilité Jeune et la responsabilisation des femmes et des jeunes avec la prise en compte de nos populations à la base et populations autochtones. La culture d' intégration africaine qui est la nôtre, dans le cadre de nos projets de développement et coopération vise à faciliter les échanges intra-africain, metre à niveau nos petits producteurs afin de faire face aux enjeux du marché extérieur,  ce que nous appelons le relèvement des petits producteurs (dans le domaine de l' agriculture). Déjà disons le ici, le PADP a cinq (05) axes prioritaires de collaboration à savoir:

Premier axe: l' éducation avec le renforcement des capacités, la promotion de formation continue et le réarmement moral des jeunes. Nous intervenons en faveur des déplacés interne dans le cadre de la crise du nord ouest et du sud ouest au Cameroun dans le cadre du COPAD (Collectif pour la paix et le développement) en Afrique. Et pour fermer la page de l' éducation, nous avons également des actions en faveur des enfants vivant dans les rues de la ville de Yaoundé, un programme d' insertion socioprofessionnelle.

Deuxième axe: l' agriculture. Avec la mise à niveau des productions locales, la prise en compte dans nos productions du développement de toute la chaîne de valeur, de la production, en passant par la transformation, jusqu'à la conservation.

Troisième axe:  la santé,  la promotion et la vulgarisation de la santé par le sport. c' est d' ailleurs dans ce cadre là qu’entre les 12 et 14 septembre 2019  à Yaoundé au Cameroun, nous avons collaboré avec British High Commission pour réaliser le UK cancer research , sous la supervision de Noela Lyonga Foundation, à  qui je fais un coucou. Il était question ici  de sensibiliser les enfants de moins de 18ans sur la bonne hygiene de vie,  l' adoption d' un mode sain et actif de vie,  et la prevention des maladies telles que le diabete et le cancer, un moment particulier pour moi et inoubliable.

Quatrième axe: la promotion de la paix. Avec beaucoup de formation, plaidoyers et descentes dans les milieu sociaux. Je l'ai rélevé plus haut ,  en parlant du COPAD,  collectif avec lequel nous avons recensé dans les ménages, les déplacés internes dans la ville de Yaoundé , de la crise du nord ouest et du sud ouest un programme qui me tient à coeur... Dans le cadre de ce collectif,  avec UNICEF et PLAN Cameroun,  nous voulons apporter une réponse rapide aux familles ,  dans le cadre de la scolarisation, de la production des actes de naissances (pour ceux ne les ayant plus,  faisant suite aux maisons incendiées par des brigands etc…) , et des petites assistances ça et là.

Cinquieme axe: la collaboration internationale. J'y accorde beaucoup d' intérêt, avec le CALIP (Cadre Logique d'investissement Privé)  comité restraint d' expert financier et juridique,   dans le cadre de nos coopérations Sud-Sud. Je préfère m' arrêter là en soulignant juste  que le Programme qui est le nôtre a pour défi  travailler pour l' autonomisation et la responsabilisation des femmes et des jeunes.

 

Pensées Noires : Le Cameroun votre pays d’origine a très bien accueillit ce projet, quelles démarches sont mises en place pour atteindre vos objectifs?

Harris Tagne Ntza : Très simple. Nous avons une coordination nationale, suivie d'un démenbrement au niveau des regions avec un point focal par arrondissement. J'insiste beaucoup dessus. Nous travaillons de concert avec les autorités et les populations locales de base où on y figurent  chefs traditionnels et autochtones.

 

Pensées Noires : On vous doit la ZLECAF (Zone de Libre Echange Continentale Africaine), mettez nous dans la confidence, quel est l’esprit à penser de la ZLECAF?

Harris Tagne Ntza : Me devoir la ZLECAF, je ne dirais pas cela. Nos travaux sont en droite ligne avec les accords de libre échange. C' est d' ailleurs dans ce sens là que nous collaborons avec plusieurs pays de cette zone. La BAD (Banque Africaine de Développement) nous ouvre les portes à cet effet  avec le DSIR-AC 2019-2025 , DSIR-AC entendez Document stratégique d' Integration régionale pour l'Afrique Centrale, et cette période 2019-2025 prend en compte nos (05) axes de collaboration en rajoutant l'infrastructure,  les services et l'indusrtie. Pour la confidence, nous avons deux bureaux de liaison, l’un en Tunisie et l’autre en Algerie afin de couvrir toute l' Afrique. Nous parlons ici de la coopération islamique, Vous l' aurez compris, c' est des pays Arabe alors beaucoup de subtilité dans ce sens.

 

Pensées Noires : Vous avez pu convaincre sept pays que sont : le Cameroun, le Tchad, la RD-Congo, la Côte d’Ivoire, le Gabon, l’Algérie et la Tunisie afin d’être des partenaires de choix dans la réalisation de ces différents projets, quelle est l’implication de ces différents pays ?

Harris Tagne Ntza : Stratégiquement nous travaillons de concert  avec des entreprises locales dans les sept pays ayant à chaque fois des rôles divers et variés. Je prend le Cameroun , mon pays d' origine, Yaoundé la capitale, ma ville de naissance Où nous avons  un bureau régional Afrique centrale. C' est le bureau de coordination des activités menées dans la zone CEMAC. Nous sommes en collaboration avec IBSS agronomy entreprise de droit Brésilien dont son directeur exécutif est Gilberto Grando, avec lequel nous devons une relation d' expertise tant sur le plan technique, de la production à la commercialisation que sur le plan des opérations à l' ambassade du Brésil au Cameroun. IL est question ici d'industrialiser notre agriculteur. Parlons de la  collaboration avec CODECAM dont le siège est en Belgique, nous avons un programme de production de 400Tnes/Jour de racine fraîche de manioc dans les regions du centre, du sud , du nord  et extrême nord. A Djamena au Tchad, nous avons des collaborations avec les acteurs de la société civile dans la fourniture des produits issus de l' artisanat (textile, essence, et fabrication diverse). A Libreville au Gabon, là c' est beaucoup plus une ouverture sur marché et y apporter de la mécanisation. C' est dans ce sens là que Monsieur Le Président de la république du Gabon oeuvre pour ses populations; Nous ne pouvons que suivre le pas. A Pointe Noire au Congo vous  verrez les mêmes problèmes qu' au Cameroun, besoin d'une production de masse à la fois pour nourrir ses populations et un fort besoin en conditionnement et commercialisation. C' est dans ce sens là que nous réaliserons par la grâce de Dieu notre première unité de production, transformation et conservation des produits les mieux référés sur le marché. En côte d' Ivoire nous avons la grâce d' avoir une dame d' exception, qui aujourd'hui est ambassadrice Afrique de l' Ouest du PADP , qui fait toutes les actions du bureau siège à Yaoundé au Cameroun. Dans la stratégie d’opérationalisation et la mise en oeuvre de nos programmes, forum et salon de haut niveau, la Côte d'Ivoire est un pont stratégique, structurelle, et opérationnelle sous la supervision de QUEEN ETEME Femme d' action , fiere et dynamique. Venons en à l' Algérie avec la récente signature d’accord avec notre point focal Monsieur Mokrane Sabri , nous dirons que nous sommes en pôle position au niveau des échanges, des facilitations douanières au niveau des ports en eau profonde. C'est d'ailleurs dans le cadre de ces facilitations, que nous sommes attendus à Accra au Ghana les 27 et 29 février 2020 dans le cadre de ATTES SUMMIT, qui est un salon d'investissement dans des domaines divers et variés. En Tunisie siége  notre bureau de liaison sous la supervision de Monsieur ISSAM CHEBAANE. Il faut ajouter tout de même que c’est en Tunisie et en Algérie que nous souhaitons développer une bonne relation avec la Banque islamique.

 

Pensées Noires : A ce jour où en êtes-vous dans la réalisation des actions que vous vous êtes fixés?

Harris Tagne Ntza : Plus au-dela de ce que j' ai imaginé au depart. Je n'ai pas les chiffres exactes,  mais c' est toujours plus, tant en qualité  qu' en quantité.

 

Pensées Noires : L’année 2019 tire à sa fin, un bilan de vos travaux Mr Harris Tagne Ntza?

Harris Tagne Ntza : Alors par ou commncer ; Le 22 Décembre nous avons eu un  arbre de nÖel avec les enfants qui survivent dans les rues de Yaoundé à fort impact. Fils,  filles,  frères et soeurs,  mamans et papas nous les avons tous mobilizes dans la rue à travers un  concert avec Me Gael TANG Mitjake. A noter aussi la participation des associations de jeunes étudiants avec celle d’ officier de police pour la securité et un point focal dans la rue,  que nous avons nommé *1er ministre* car il nous conduisait vers tous les points où se trouvaient  les enfants de rue. J' ai commencé par cette action humanitaire parce que très importante pour moi.  Vous savez  durant l' année nous faisons ci et ça,  sans avoir un moment pour les démimunis, les vulnérables. Alors pour répondre à votre question, un bilan (rire) je dirais qu’en terme de collaboration , le MINPMEESA (Ministère des petites et moyennes entreprises, de l' économie sociale et de l' artisanat), dans le cadre de l' organisation de la semaine mondiale de l' entrepreneuriat au Cameroun, une pensée pour Monsieur le Ministre et les organisations de la société civile et des structures de relais des  actions de l' État sur le terrain. Nous étions au pôle de cette organisation sur le plan national avec une marche sportive récréative sur tout l' étendue du territoire à la même heure. Un réel challenge pour nous. J’évoquerais aussi les collaborations avec des ambassades, associations et ONG. Pour en citer quelques unes, nous avons :

 

  • La Collaboration avec NOELA LYONGA FOUNDATION, UNITED KINGDON OF CANCER AND RESEAECH , une Collaboration dans le domaine de l' education et de la santé.
  • CEBO BIO avec sa promotrice Madame NZAMÉ Claire Solange qui fait dans la transformation du manioc ,  de la patate douce en gâteau, biscuit et farine et amidon. Une veritable niche. Je remercie Dieu d' avoir mis cette femme sur mon chemin.  J' allais oublier, elle fait également de la charcuterie avec du boeuf,  du porc,  du poulet. Toutefois le probleme de financement demeure malgrés  les équipements. J' en profite justement pour lancer un appel dans ce  sens là. Ensuite, des collaborations avec J&Cim Nature et Artenat au Cameroun. Artenat ici est une association camerounaise qui lutte contre le paludisme avec la plante antipaludéen Artémisia.
  • COOPÉRATION CAMEROUN-BAD

Il s' agit ici des services et prestations diverses et agriculture.

- COOPÉRATION CAMEROUN- BRÉSIL

Deux axes de collaboration: En agriculture avec la mutualisation des compétences et savoir faire brésilien au Cameroun,  en passant par une production massive soit 200tnes/jrs de manioc, un réel challenge pour le PADP

  • COLLABORATION ACC ( African Chamber and Commerce) avec la prise en compte de nos 05 axes de collaboration, la promotion des échanges et produits Made in Africa. Je rends gâce à Dieu ,  parce que c' est par  lui,  que mon equipe et moi même accomplissons ces actions. Merci seigneur. En passant le PADP est enregistré au Programme des Nations Unies pour le compte de l' année 2020.

 

Pensées Noires : Des défis pour 2020 ?

Harris Tagne Ntza : Bien entendu. Implanter au Cameroun et en RD Congo  une unite de production et transformation de manioc et banane plantain . Developper la relation avec la BI (Banque Islamique), développer au mieux notre programme d' insertion des enfants dans la rue avec Unicef et d' autres partenaires stratégiques de pointe. Développer la relation avec les institutions de l'union africaine. Et enfin, mieux affermir nos relations avec le PAM pour dire Programme Alimentaire Mondiale, depuis Yaoundé et Nairobi.

 

Pensées Noires : L’Afrique et ses fils et filles sont au coeur de vos préoccupations, comment le continent appréhende t-il toutes vos initiatives ?

Harris Tagne Ntza : Bien. Nous sommes les bienvenues partout en Afrique.  Nous sommes BANTOU et oeuvrons pour les africains.

 

Pensées Noires : Au-delà de vos 7 partenaires africains il y’a-t-il d’autres qui sont intéressés par la crédibilité de vos initiatives?

Harris Tagne Ntza : La liste reste exhaustive. Ils sont si nombreux, organisations de jeunes,  femmes leaders,  ong à l' étranger (Bruxelles, Belgique) bref Ils sont nombreux et nous ne choisissons que les meilleurs.

 

Pensées Noires : Comment rentrer en contact avec vous et s’impliquer dans la réalisation des objectifs que poursuit le PADP ?

Harris Tagne Ntza : c' est simple, vous nous faites parvenir un mail à notre secretariat (infospadp@gmail.com) et le tour est joué (rire)

 

Pensées Noires : Pour finir, vos rêves pour l’Afrique Mr Harris Tagne Ntza ?

Ma definition du panafricanisme constitue mon rêve pour l'Afrique, <<une vision sociale, économique, culturelle et politique d'émancipation des Africains et un mouvement qui vise à unifier les fils et filles du continent et de la diaspora  en une communauté économie de base,  pluridisciplinaire et multisectorielle>>. Merci beaucoup pour cet echange.

Lire plus

Recherche articles

Récents


203.png
February 18, 2020 11:31
Rd congo / le coin du penseur


Magazines gratuits !



Voir plus