mannequin.jpg
Mode
miriam.jpg
Memoire
tyrese.jpg
cinéma
miss 5.png
Fashion
art2.webp
Art
logo Grace Diffusion.jpg
Musique Gospel
QUEEN ETEME.jpg
musique
image003.jpg
Association
PN logo.jpg
Mon AFRIQUE

Magazine Rubrique:invites

UBUNTU N°4 / TOGO : CAROLE SEGUIN L’ANGE GARDIENNE DES ARTISANS AFRICAINS

by

Alain Mouaka

Posté le April 15, 2020 18:32


CAROLE SEGUIN.jpg

     En ces heures troubles le monde a besoin d’un élan de solidarité afin de faire face à lutte contre le covid-19. L’humanité pleure ses morts et est en prière pour le corps médical, une barrière de poids contre la pandémie à coronavirus. Prendre de son temps comme une infirmière pour se consacrer à l’autre c’est une chose que sait bien faire la cofondatrice de la plateforme NEOAFRICA, un marketplace à l’Africaine qui permet aux artisans du contunent de s’ouvrir à un marché mondial. Pour la quatrième manche de notre chronique Ubuntu (dont la démarche est celle de mettre en lumière les personnalités qui font que d’autres émergent et vis vers ça ou tout simplement qui apportent de la joie de vivre à un monde parfois en crise) nous recevons Carole SEGUIN, une entrepreneure Togolaise qui a des rêves plein les yeux pour le monde de l’artisanat Africain.

Pensées Noires : Carole Seguin merci de l’honneur que vous faites à Pensées Noires magazine, vous êtes la cofondatrice de  NEOAFRICA une plateforme qui vise à la promotion des artisans Africains donc leurs œuvres, une marketplace qui permet à ces derniers d’accéder à un marché mondial, Neo pour dire révolution, changement, nouveauté, nouvelle orientation ?

Carole Seguin : Bonjour, Pensées Noires, je vous remercie pour cette tribune que vous nous offrez. Neoafrica est surtout une nouvelle façon d’être vue par le reste du monde par une nouvelle façon de s’insérer dans le monde,  communiquer directement sans intermédiaires. Les chinois, les brésiliens, les asiatiques, les amérindiens, les australiens, les américains du sud n'ont pas besoin d’être représentés par des descendants pour commercer, ce sont eux même ou leur chambres de commerce qui les représentent pour faire du business avec le reste du monde. Nous sommes un continent mature décomplexé, ce qui marchait du temps de ma grand-mère ne marche plus aujourd’hui. Nous sommes et  voulons représenter l'esprit des  nouveaux Africains. Nous vivons ici mais connaissons le reste du monde, nous avons voyagé et pas comme migrants, nous sommes modernes, mondialisés, décolonisés, internationalisés, branchés bref tout ce que vous pouvez imaginer de plus fou, de plus moderne, de plus créatif, mais nous avons choisi de vivre ici car notre esprit est ici. On ne peut plus venir nous voir de l’extérieur avec condescendance nous acheter nos marchandises en les revendant « la-bas » et en nous disant qu'on a de la chance. Mes frères et sœurs arrêtez  de faire écran devant nous et de nous manger nos marges, notre visibilité, notre représentativité chez l'ancien colon, nous n'en sommes plus là. « La-bas on connaît», et on sait comment il faut faire pour accéder à ces marchés, nous sommes souvent mieux formés que vous, alors s'il vous plaît si vous pouviez  vous  pousser de devant en nous faisant de l'ombre vous faites de l'ombre au peuple Africain.

 

Pensées Noires : Qu’est-ce-qui a motivé la mise en place de NEOAFRICA , un souci dans notre milieu des affaires?

NEOAFRICA est créée à partir d’un constat. Ma grand-mère fabriquait des bijoux avec des perles qu'elle vendait au marché de Lomé. Un jour j'étais avec elle au marché et il y’avait une cliente Béninoise qui vivait en France et qui lui a pris une grande partie de ses bijoux.  Elle avait laissé entendre qu'elle vendrait tout ça en France. Ma grand-mère a dit je m’en souviens: « si seulement je pouvais avoir un moyen de vendre à l'étranger ce serait bien ». La réaction de ma grand-mère m'a donné de l'insomnie. J'ai commencé à réfléchir sur les possibilités qui permettraient à ma grand-mère de vendre ses créations au reste du monde. Mais à ce moment je ne connaissais  pas très bien le monde de l'informatique. Aujourd’hui je vois tout ces créateurs de mode, les artisans, les accessoiristes et autres créateurs comme ma grand-mère.  A ce jour avec mon équipe d'informaticiens Togolais, j'ai trouvé la solution ; nous avons  lancé Neoafrica une sorte de centre commercial Africain qui donne l'opportunité à des artisans Africains de s'ouvrir au reste du monde. Lors de nos différents périples et réunions dans les pays de la sous région se furent de grands moments de satisfaction de voir l’accueil enthousiaste des  artisans et créateurs  sur leprojet Neoafrica.

 

Pensées Noires : Comment avoir accès à vos services et quelles sont les offres de NEOAFRICA?

Pour s'offrir les services de Neoafrica il faut être artisans créateurs. Neoafrica est exclusivement pour les créateurs. Neoafrica est ouverte à tous les secteurs : mode, accessoires, décoration intérieur, Bien-être et beauté, musique, vidéo, e-book, livre audio. Assistés par les équipes de Neoafrica les artisans ouvrent gratuitement un compte client qui leur permet d'ouvrir la boutique. Quand le compte vendeur est validé l'artisan peut mettre son produit qui est automatiquement en ligne vers le monde entier. Neoafrica avec le service Neoafricaworld s'occupent de la livraison partout dans le monde. Quand il y’a une commande le créateur suit juste les directives de l'animateur de sa localité.

 

Pensées Noires : Racontez nous, comment vous avez décroché votre premier contrat sur NEOAFRICA ?

Le premier contrat était notre première commande et je m'en souviens encore comme si c'était hier (rire). Je m'attendais à recevoir les premières commandes de la part de mes proches amis ce qui ne fut pas le cas, ce qui m'a marqué c'est que la personne a choisi une création d'une jeune Togolaise, tout a marché comme sur des roulettes, nous étions opérationnelle. C’était comme si on venait d'envoyer une fusée sur la lune (rire) ! Je croyais de toutes mes forces dès le début à ce projet, cette première commande a été l'une des choses qui m'a le plus fortifié et confirmé que Neoafrica était la solution.

 

Pensées Noires : Carole Seguin vous avez à votre actif plus de 150 créateurs du Togo, Ghana, Bénin, Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Nigeria, Madagascar, Sénégal et on vous en souhaite d’autres, comment toutes ces adhésions ont été possible ?

Et bien on va au contact des gens, aussi simple que cela. En Afrique les gens ont besoin de vous voir, et on s’en est bien rendu compte à chaque fois qu'on a eu à faire des réunions dans de différents pays comme vous pourrez le vérifier sur nos réseaux sociaux, l’accueil a toujours été enthousiaste. Neoafrica dispose d'animateurs réseaux qui sillonnent villes et villages d'Afrique pour rencontrer les  artisans créateurs et les aider à avoir gratuitement leur propre boutique qu’ils pourront gérer de là où ils sont.

 

Pensées Noires : Pour un pays intéressé comment rejoindre les rangs de NEOAFRICA ?

Carole Seguin : Aucun problème. Vous savez nous recherchons des animateurs dans de nombreux pays, ensuite nous définissons avec eux la philosophie forte de Neoafrica (Neoafrica a une charte éthique que je vous invite à lire sur https://neoafrica.fr/fr/content/charte-neoafrica-15), nous évaluons ensuite leurs capacités à s’intégrer dans notre « Moov », nous les équipons et les intéressons aux développement et à l'assistance de l’activité tout cela sous le contrôle du responsable du Réseau dans nos bureaux de Lomé.

 

Pensées Noires : Un catalogue de plus de 1500 produits a été conçu et qui s’accroit nous dit-on au jour le jour, que retrouve-t-on dans ce catalogue ?

Sur Neoafrica.fr on retrouve des vêtements Africains, des accessoires de mode, de la décoration intérieur, les produits naturels de beauté, la musique, les livre audio et numériques (e-book) etc... Je vous invite à y faire un tour vous ne serez pas déçu.

 

Pensées Noires : Quelle est l’actualité de NEOAFRICA ?

Neoafrica a lancé deux rubriques à savoir « Beauté et bien être » et la rubrique « Culture », la première  pour promouvoir la beauté avec des produits naturels locaux dont nos chères sœurs ont le secret, et la seconde pour promouvoir la culture Africaine. Actuellement vous pouvez trouver de la musique Africaine, des contes, des romans africains, des séries et autres sur notre plate forme. Nous travaillons avec ardeur pour l'excellence et la promotion de la culture Africaine.

 

Pensées Noires : Vous qui côtoyer de près ce monde artistique, quels en sont les difficultés ?

Carole Seguin : Les difficultés il y’en a partout et dans tout ce que nous faisons. Dans le monde artistique, ce que moi j'ai pu constater c'est le manque de visibilité pour nos artisans locaux (ceux qui produisent et vivent ici). Qui dit manque de visibilité fait automatiquement allusion au marché. Le marché est quasi inexistant. Il y’a énormément de talents en Afrique mais ces talents n'ont quasiment pas accès à une visibilité qui serait un atout de poids pour la réussite de leurs affaires.

 

Pensées Noires : NEOAFRICA vante les merveilles du continent, les africains ont-ils conscience des richesses dont regorge le berceau de l’humanité ?

Je pense que beaucoup ont conscience de cette richesse dont regorge l'Afrique. Neoafrica a parcouru l'Afrique de l'Ouest pour rencontrer les artisans. Il faut vivre cela pour le croire. La richesse culturelle, l'humanité, les bonnes mœurs, le partage, toutes ces richesses sont présentes dans la vie de tous les jours. Et quand on voit  toute cette richesse, on ne peut que désirer en donner plus. 

 

Pensées Noires : Qu’aspirez-vous pour les prochaines années pour NEOAFRICA?

-Être la référence internationale des Marketplace Africaines faites en Afrique par des Africains.

- Étendre notre gamme de produits dans un maximum de secteur avec comme ligne directrice «  Made by African people »

- Continuer à développer la communauté des artisans, toucher plus d'artisans. Vous savez les artisans il y’en a dans les villes, mais il y’en a encore plus dans les villages. Neoafrica, c’est une Marketplace Africaine sociale, éthique et équitable qui permet aux artisans Africains d’accéder à un marché mondial.  Le concept est simple : permettre aux artisans vivant en Afrique, aidés par nos animateurs locaux, d'avoir une boutique e-commerce ouverte au reste du monde afin qu’ils gèrent leurs affaires tout en restant chez eux  et de vivre dignement de leur création.

 

 

Pensées Noires : Carole Seguin l’Afrique est fière de votre engagement, quel message avez-vous à passer aux jeunes africains qui se cherchent et pour qui réussir équivaut à quitter le continent ?

Carole Seguin : Personne ne bouge par plaisir, l'africain est attaché peut être plus que les autres à son village, à sa famille, à son pays… Avant de partir essayez de voir ce que vous pouvez faire, entreprendre, trouver ou même apprendre qui vous permettrez de rester au pays ; Ma grand-mère disait je cite : « un petit chez soi vaut mieux qu'un grand chez les autres » .

 

Pensées Noires : La pandémie à coronavirus est une plaie pour le monde et tous les secteurs d’activité y compris culturel, comment travaillez-vous en ces temps troubles ?

Cette pandémie touche le monde et c’est regrettable le poids de ses conséquences, heureusement les gouvernements des états s’organisent pour freiner la propagation du virus, vivement que cette page sombre de notre histoire soit vite tournée. Il est vrai que le monde tourne au ralenti mais nous sommes obligés de trouver des alternatives pour ne pas interrompre notre activité qui s'est bien sûr ralentie et dont les délais de livraison sont plus long. On est tous en attente de meilleurs jours et par la grâce de Dieu ces jours là nous serons toujours là.

 

Pensées Noires : Une pensée pour le continent qui après la psychose suites au covid-19 cherche un second souffle afin de vivre ?

Suivez les consignes barrières de vos différents gouvernements c'est la seule solution pour éviter la catastrophe. Gardons la tête froide, ceci va passer. Une pensée spéciale pour toutes ces personnes qui ont été touchées par cette pandémie, une pensée spéciale à nos héros (les docteurs, infirmiers, personnel soignant) partout dans le monde qui sont tous les jours au contact du danger lié à la contamination.

 

Pensées Noires : On parle de musique aussi sur NEOAFRICA, nous avons pu voir un soutien à l’artiste O’noré et Claudia, êtes vous dans la production ?

Carole Seguin : Non certainement pas, se sont les artistes qui vendent eux mêmes leurs œuvres sur leurs propres boutiques. Effectivement il y’a O'noré, Claudia, Tony X et plein d'autres qui adhèrent à la vision Neoafrica.fr ; Neoafrica c'est le Made By African People... donc c'est l'occasion aussi de permettre aux artistes d'accéder au reste du monde. Et à nous de leur offrir les moyens technique leur permettant de le faire et d'en faire la promotion

 

Pensées Noires : Carole Seguin merci de ce temps offert aux lecteurs de Pensées Noires magazine, un proverbe africain pour se dire au revoir ?

Carole Seguin : « Qui a planté un arbre n'a pas vécu inutilement ». J'en profite aussi pour dire merci à l'équipe de pensées noires.

Lire plus

TOGO / LES GRAFFEURS SENSIBILISENT CONTRE LE CORONAVIRUS

by

Alain Mouaka

Posté le April 12, 2020 17:27


trez3.jpg

Le monde est en guerre contre un ennemie invisible mais si destructeur que l’implication de tous afin de passer le message aux uns et aux autres s’impose. C’est donc à raison que Trez, graffeur et promoteur du festival Graff-Education, accompagné de frères d’arme ont pris d’assaut quelques murs de la capitale togolaise dans le but de sensibiliser la masse. Le message on ne peut plus clair, attention au coronavirus.

 

Pensées Noires : Trez merci d’apporter de la couleur aux lignes de Pensées Noires magazine ; La pandémie à coronavirus mobilise tous les continents, difficile de fermer les yeux sur cette situation fâcheuse

Trez : Il était important pour nous artistes d'apporter notre soutien à la sensibilisation face au coronavirus à travers des fresques graffitis pour éveiller la population sur les comportements à adopter face à l’ampleur du probleme

 

Pensées Noires  Présentez-nous les vaillants graffeurs qui ont oeuvré pour la réalisation de ces dessins?

Trez : jai eu à travailler avec le collectif Logone Graff Crew composé de Patriote, Axion, moi meme Trez, tous des artistes avec des techniques de créations assez différentes .

 

Pensées Noires  Que peut-on voir sur le  mur et quelles en sont les explications?

La fresque représente un graff "Pandémie " avec une femme qui se protège avec un masque, un homme qui tousse dans le coude et aussi un gel qui se jette sur des mains entourant le globe pour signifier la protection de l'environnement pour un monde beaucoup plus sain.

 

Pensées Noires : Dans quelle partie de la ville peut on voir ces dessins?

on peut retrouver ces fresques sur le mur du parking de l'agence Air France dans l'immeuble de sunu assurances en face de l'hôtel Ahodikpe et du restaurant fifty fifty

 

Pensées Noires  Quel est votre message aux autorités du continent africain?

Qu’ils soient des modèles à l’image de Thomas Sankara, Patrice Lumumba ou encore de Paul kagame. Qu’ils soient  des leaders de lumière et non de ceux qui amènent leur peuple à l'abattoir

 

Pensées Noires  On s’est laissé dire que ce n’est qu’une première action lancée, d’autres sont en préparation, info ou intox?

Trez : Info ou intox... Bah je dirais tout simplement, que mère nature nous prête main forte, le combat continu

Lire plus

TOGO / L'AGENCE AKUESTAR EVENTS SE MOBILISE CONTRE LE CORONAVIRUS

by

Alain Mouaka

Posté le April 8, 2020 11:41


PENSEES-NOIRES-AKUESTAR-INVITE.jpg

      A l’instar des peuples du monde qui se lévent comme un seul home pour lutter contre l’ennemie numéro 1 de l’heure, Pensées Noires  magazine se mobilise pour une campagne de sensibilisation contre la pandémie à coronavirus covid-19. Dans la suite de notre serie d’interview nous recevons Mr Cedrick Akue-Atsa, Consultant et Directeur de l’agence AKUESTAR EVENTS.

 

Pensées Noires : Mr Cedrick Akue-Atsa vous êtes  le Directeur de l’agence Akuestar Events, merci de répondre par l’affirmative à notre invitation. Le monde est touché par la pandémie  à coronavirus covid-19, l’Afrique n’y échappe malheureusement pas, Comment avez-vous pris conscience de l’existence de la menace dudit virus ?

Mr Cedrick Akue-Atsa : Bonjour à toute l’équipe de Pensées Noires magazine. Et bien nous avons appris l’existence de la maladie sur les medias et en avions pris conscience depuis  le mois de  janvier,  lorsque nous avions su la vitesse de propagation de ce virus en Chine.

 

Pensées Noires : Ce n’est un secret pour personne, pour se protéger de ce virus qui frappe de plein fouet plusieurs pays au monde, la prévention est pour le moment l’arme absolue face à cet adversaire invisible, comment vous protégez-vous des méfaits du covid-19?

Mr Cedrick Akue-Atsa : Pour se protéger et protéger les autres contre le covid-19, nous devons adopter au quotidien des gestes simples de prévention recommandés par les autorités sanitaires :


- se laver très régulièrement les mains avec du savon  

-  tousser et éternuer dans notre coude ou dans un mouchoir

- utiliser un  mouchoir à usage unique et le jeter

- éviter de nous serrer les mains ou de nous embrasser

- éviter les rassemblements

- mettre un masque  pour sortir.

Je fais tout pour respecter ces gestes barrières. 

 

Pensées Noires : Par l’entremise de votre agence vous menez une campagne de sensibilisation pour toucher les masses, des messages vidéos d’acteurs culturels  (artistes, promoteurs culturels)  et leaders d’opinion sont adressés aux populations, dites nous en un peu plus, de quoi s’agit-il ?

Notre initiative consiste à alerter les populations sur la gravité, la contagiosité de cette pandémie et les sensibiliser sur les règles d'hygiène préconisées que nous venons de citer. Nous avons estimé que les  artistes de la chanson, les humoristes et les leaders d’opinion  peuvent efficacement faire passer les messages de prévention. Ils ont eux même compris cette nécessité et nous avons donc initié ces enregistrements vidéos afin de les partager au sein de l’opinion public. 

 

Pensées Noires : Quels sont ces acteurs qui ont dit oui à cette campagne en mettant à contribution  leurs images et  leurs voix  afin de sensibiliser les populations à travers votre agence?

Mr Cedrick Akue-Atsa : De nombreux artistes ont répondu favorablement à notre appel. J’apprécie leur spontanéité et je  salue leur disponibilité et leur engagement dans cette lutte. Je ne pourrais pas tous les citer je vous invite donc à vous abonner à nos réseaux et plateformes vous les verrez tous.

 

Pensées Noires : Mr Cedrick Akue-Atsa  est-il encore possible d’apporter sa pierre en tant qu’acteur culturel pour cette sensibilisation, si oui, comment procéder?

Oui. Bien sûr. Tout acteur culturel peut participer à cette campagne de sensibilisation.  Il suffit de nous contacter à travers notre page facebook ou de contacter l’agence AKUESTAR  à travers le numéro 99 66 66 12

 

Pensées Noires : Constatez-vous une prise de conscience des populations face à la pandémie du covid-19?

Lorsque je regarde les gens  porter les masques ou des dispositifs de lavage des mains devant les boutiques, les maisons etc.., j’estime que beaucoup de nos compatriotes ont pris conscience de l’existence de cette pandémie. Mais sans doute,  il y’a aussi  de nombreuses personnes y compris un bon nombre de jeunes qui  continuent par ne pas respecter les mesures barrières. Il est très important que chacun fasse sa part et que nous respections les recommandations de l’OMS et les mesures du gouvernement pour se   protéger et protéger notre entourage.

 

Pensées Noires : Pour les plus spirituels cette pandémie est un signe de la venue proche de Jésus le Fils de Dieu, votre avis sur le sujet?

Mr Cedrick Akue-Atsa : Je suis chrétien et j’ai ma conviction personnelle sur les sujets. Mais ce n’est pas le plus important. Encore une fois, le plus important est de suivre strictement les mesures barrières pour  freiner au maximum la progression de la pandémie dans notre pays. Nous devons aussi beaucoup prier pendant ces moments difficiles, quelque soit notre  religion.

 

Pensées Noires : Nombreux sont les pays qui optent pour le confinement afin de donner une chance au monde de lutter contre cette pandémie, si cela devait être le cas de votre pays, comment passerez-vous ce temps de confinement chez vous à la maison?

Le confinement n’est pas fait pour moi (rire) mais je serais le premier à le respecter  si le gouvernement prend cette décision. Le gouvernement a pris d’importantes mesures. Nous saluons le discours du Chef de l’Etat et toutes les mesures prises par le gouvernement. Nous allons espérer qu’on ne connaitra  pas  une situation de confinement total. C’est pour cela que nous devons respecter les mesures préventives.

 

Pensées Noires : Pour finir, les autorités Togolaises ainsi que le corps médical sont au front pour soigner, sensibiliser et aider les populations, une pensée à leur endroit ?

Mr Cedrick Akue-Atsa : Ce sont les  agents de santé qui sont en première ligne dans cette lutte.  Nous ne pouvons que les admirer et leur témoigner notre reconnaissance.

Lire plus