mannequin.jpg
Mode
miriam.jpg
Memoire
tyrese.jpg
cinéma
miss 5.png
Fashion
art2.webp
Art
logo Grace Diffusion.jpg
Musique Gospel
QUEEN ETEME.jpg
musique
image003.jpg
Association

Magazine Rubrique:musiques

DENA MWANA, UNE VIE POUR LA GLOIRE DE DIEU

by

Alain Mouaka

Posté le November 23, 2019 07:52


dena mwana 2.jpg

Souffle Saint Esprit dans ton Eglise , Relève nous le vrai Souffle Saint Esprit dans nos familles , Enlève le faux en nous Souffle Saint Esprit dans coeurs, Remplis nous de la présence de Dieu Voici la vidéo officielle de votre chant SOUFFLE Les liens pour les partager sur vos réseaux sociaux, soyez bénis. DM

https://www.youtube.com/watch?v=NM-eXztJFc4

Original : DenaMwanaSouffle.lnk.to/e2TcE

Email : https://DenaMwanaSouffle.lnk.to/e2TcEEM

Instagram : https://DenaMwanaSouffle.lnk.to/e2TcEIN

Facebook : https://DenaMwanaSouffle.lnk.to/e2TcEFA

Twitter : https://DenaMwanaSouffle.lnk.to/e2TcETW

Instagram Story : https://DenaMwanaSouffle.lnk.to/e2TcEIS

Original : DenaMwanaSouffle.lnk.to/e2TcE

Lire plus

BRUXELLES / KOUDY FAGBEMI PRÉSENTE WINNER AU CAFÉ LE BÉGUIN

by

Alain Mouaka

Posté le July 21, 2019 13:45


koudy fagbemi 2.jpg

Koudy Fagbemi, artiste, chanteuse et percussionniste Béninoise n’a pas fini de nous surprendre, sa musique de recherche est aussi riche que ses aptitudes à faire ci ou ça. Notre curiosité s’est penchée pour ce jour sur sa  musique, et pour mettre la main sur ce bel oiseau voyageur, l’équipe de Pensées Noires magazine a dû monter dans un train pour recueillir les propos d’une combattante portée par un seul moteur dans tout ce qu’elle fait, la victoire.

 

Pensées Noires : Koudy Fagbemi merci de trouver un temps afin de répondre à l’invitation de Pensées Noires magazine car en ce moment vous bougez beaucoup et le temps est ce qui vous manque le plus dira t-on

Koudy Fagbemi : (rire) Merci pour votre invitation Pensées Noires magazine, et sachez le j’aurais toujours le temps pour vous (rire) et Vive l’Afrique.

 

Pensées Noires : Winner est le titre de votre nouvel Ep, quel en est l’esprit ?

Koudy Fagbemi : Et bien l’esprit de cet album est fort encré dans la victoire, je suis portée par un esprit de gagnante, je reviens sur scène avec un nouveau projet musical pour reconquérir le monde à ma façon. L’ Ep Winner  comporte trois (3) titres, Yoyo sorti il y’a deux ans, nous aurons aussi Ayemiyo et Winner.

 

Pensées Noires : Votre format de prédilection en musique est l’afrobeat, le jazz et la musique classique, quel est l’univers de ce nouveau projet sonore ?

Je continue toujours dans mon univers musical mais cette fois ci avec quelques touches mais je préfère laisser les gens découvrir, c’est vrai que sur chacune de mes chansons j’aime ajouter un plus mais bon je n’ai pas vraiment changé (rire).

 

Pensées Noires : Vous êtes annoncée le 28 Juillet à Bruxelles pour un concert inédit, dites nous en un peu plus

Alors le 28 Juillet  bien évidement on  sera à Bruxelles, je ne vous la cache pas on est tout excité (rire) Alors deux choses à retenir : Il y’aura un concert live de 45mn qui présentera le contenu du nouvel album Winner et au même moment nous allons sortir l’audio et la vidéo de la chanson Winner qui donne le titre à l’album. Les fans pourront donc me retrouver au café Le Béguin à partir de 20 heures pour ce concert riche de sensation.

 

Pensées Noires : Pourquoi le choix de Bruxelles pour sortir cet Ep ?

Le choix de Bruxelles est tout simple, Winner  est une co-production avec une structure basée à Bruxelles Mandji prod ;  Nous avons démarré à Cotonou avec les Studios d’Oscar Kidjo et nous avons terminé à Bruxelles les masters et chansons, et puisque je suis à Bruxelles actuellement on s’est dit pourquoi ne pas  démarrer ici et poursuivre la promotion en Afrique et où le besoin se présentera, c’est aussi simple que ça.

 

Pensées Noires : Winner veut dire Gagnant en français, êtes vous convaincus que nous sommes tous des gagnants ici bas quand t - on sait qu’il y’a énormément d’Hommes et de Femmes qui se battent pour s’en sortir mais hélas la réussite n’est pas toujours au rendez-vous ?

J’y crois fermement, nous sommes tous des gagnants malgré les soucis et problèmes qui peuvent nous tomber dessus , ce dont nous avons besoin pour réussir se trouve en nous, il faut aller le chercher au fond de nous, le courage et la force pour avancer dans la vie quelque soit notre domaine d’activité et je dirai aux filles et aux femmes africaines ceci : ne baissez jamais les bras, ne lâchez pas, tôt ou tard on y arrive avec de la foi, du travail, de la discipline et le sens de l’organisation.

 

Pensées Noires : De retour en Afrique des scènes sont elles programmées pour votre public ?

Oui quelques scènes sont programmées mais je vous en dirais plus au moment venu (rire)

 

Pensées Noires : La musique Africaine est riche d’histoires et de consécrations, que manque t-il à la musique Béninoise afin qu’elle soit adoptée dans le monde ou mise en avant comme le sont bien aujourd’hui ceux du Nigeria ou du Cameroun ?

La musique Béninoise est exportable, il suffit de voir nos mères dans les villages chanter on a tout au faite le rythme, la danse, la cadence, la voix bref le seul hic c’est une question d’organisation ; il faut que l’on arrive à mieux s’organiser dans notre secteur.  La musique Africaine et Béninoise n’ont aucun problème, d’ailleurs la diva Angélique Kidjo n’est plus à présenter et derrière elle il y’en a qui porte assez bien le flambeau, j’ai foi qu’il y’aura encore et encore des milliers d’Angélique,  là est  notre souhait à tous.   

 

Pensées Noires : Koudy fagbemi vous avez donné de votre voix sur le projet musical « Afrique mon Afrique » initié par Pensées Noires magazine, à vos côté les Togolais Fofo Skarfo, kaporal Wisdom, Wapondi, Peewii et la diva camerounaise Queen Eteme, on vous doit d’ailleurs le refrain de cette chanson produite par les studios More Than Music, que gardez-vous dudit projet et pourquoi avoir dit oui ?

C’est toujours un honneur et un plaisir pour moi de partager des projets avec mes frères et sœurs du continent Africain, l’Afrique c’est plus que de l’Or pour nous et il faut que l’on apprenne à se prendre la main pour avancer. Je crois en ce projet « Afrique mon Afrique », je suis convaincue que ça ira loin car il ne s’agit pas que de musique, on y met donc toute l’énergie et on avance.

 

Pensées Noires : vous êtes l’une des artistes Béninoise qui preste énormément sur des festivals dans le monde aussi bien en Afrique qu’en Europe, que vise Koudy Fagbemi ?

J’ai commencé ce marathon des festivals cela fait quatre ou cinq ans déjà, ce que je vise c’est exporter ma musique, ce que je vise s’est faire connaitre mon art et ma musique au delà des frontières de mon Bénin natal et voir ce qui se passe ailleurs. Je sors de mon pays  pour voir ce qui se fait ailleurs car je pense que cela est important voire même vital dans la carrière d’un ou d’une artiste, cela permet de se juger, d’avoir aussi un équilibre personnel dans tout ce qui est fait je pense.

 

Pensées Noires : Quel est votre souhait pour l’Afrique Koudy Fagbémi ?

Mon souhait tout simplement est de voir l’Afrique se relever, prendre le taureau par les cornes et passer au devant des nations du monde parce que nous avons tout sur le continent, on n’a rien à envier à personne, nous avons tout pour grandir ; Déjà il faut reconnaitre nos propres valeurs, épauler ceux et celles qui se battent pour se réaliser et qui font des choses et pour terminer il faut continuer par mettre aux yeux du monde notre richesse aussi diverse quelle soit , on doit en parler et on doit la faire vivre chez nous comme partout ailleurs tel que le font les autres peuples.

 

Pensées Noires : Un défi à relever pour 2020 ?

Continuer à travailler d’avantage pour commencer l’enregistrement du troisième album, être sur des concerts et festivals, c’est ma prière. Merci Pensées Noires magazine et bon vent comme on dit, rendez-vous au sommet.

Lire plus

DÉCÈS DU CHANTEUR JOHNNY CLEGG, SURNOMMÉ LE « ZOULOU BLANC »

by

Alain Mouaka

Posté le July 17, 2019 09:41


johnny clegg.jpg

Radio-Canada

Le chanteur sud-africain Johnny Clegg est décédé, mardi, d'un cancer à l'âge de 66 ans, selon ce que rapportent des médias sud-africains.

Johnny Clegg, parfois surnommé le « zoulou blanc », avait connu le succès dans les années 1990 en adaptant le mbaqanga, un style musical traditionnel zoulou.

Il s'était fortement engagé dans la lutte contre l'apartheid, le système ségrégationniste en vigueur en Afrique du Sud jusqu'en 1994.

Les groupes multiethniques de Johnny Clegg, formés au moment où la minorité blanche était au pouvoir en Afrique du Sud, lui ont valu des fans à l'échelle planétaire. Il a créé des succès inspirés de la musique zouloue, du folk et d'autres influences, défiant ainsi les barrières raciales imposées par le système d'apartheid d'Afrique du Sud, il y a plusieurs décennies.

L'une de ses chansons les plus connues est Asimbonanga, qui signifie « Nous ne l'avons pas vu », en zoulou. Elle fait référence à l'époque de l'apartheid, alors que des images de Nelson Mandela, alors emprisonné, étaient interdites en Afrique du Sud.

S'exprimant bien en français, Johnny Clegg interagissait régulièrement avec le public dans la langue de Molière lors de ses passages sur scène au Québec. Dans une entrevue qu'il accordait à la journaliste Marie-Christine Trottier en 2007, le chanteur affirmait que les rapprochements culturels et la justice sociale étaient au cœur de sa démarche artistique. « Je me suis toujours impliqué avec l'idée de faire un pont entre les différentes cultures », expliquait-il

Source : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1224984/deces-johnny-clegg-chanteur-zoulou-blanc

Lire plus

Recherche articles

Récents


203.png
February 18, 2020 11:31
Rd congo / le coin du penseur


Magazines gratuits !



Voir plus