mannequin.jpg
Mode
miriam.jpg
Memoire
tyrese.jpg
cinéma
miss 5.png
Fashion
art2.webp
Art
logo Grace Diffusion.jpg
Musique Gospel
QUEEN ETEME.jpg
musique
image003.jpg
Association
PN logo.jpg
Mon AFRIQUE

Magazine Rubrique:musiques

TOGO / NOIREVELOURS, ENTRE MUSIQUE ET QUÊTE DE SOI

by

Alain Mouaka

Posté le March 26, 2020 05:15


IMG_5632 copia.JPG

    NoireVelours est une jeune chanteuse de 27 ans, qui s’est lancée en mai 2017 sur la scène musicale togolaise et dont la voix justifie son slogan : « Soft is the New Black » (la douceur, nouvelle tendance).  Elle revisite avec beaucoup de sensualité les classiques pop, afrobeat et jazz principalement. De son vrai nom Christelle Houefa Anoumou, elle grandit entre le Togo et le Bénin, sa patrie d’origine. Elle s’épanouie dans une famille d’artistes, écoutant la voix mélodieuse de sa tante Huguette Bokpe qui l’invitait souvent à partager la scène avec elle, ainsi que son cousin Gérard Philippe, dont le piano est le meilleur ami.

   La musique devient pour elle une évidence à l’âge de 23 ans, son master en stratégie de la marque en poche après des études à Sup de Pub à Bordeaux. Inspirée par des artistes de tout bord (Angélique Kidjo qu’elle écoute depuis ses 11 ans avec beaucoup de passion, Shade, Rihanna, la chanteuse japonaise Kokia, Brymo le nigérian et même Mr.Eazi parmi tant d’autres), elle décide de se lancer sur la scène musicale togolaise en mai 2017. Le podium de l’Espace ViVa l’accueille pour sa première prestation live avec l’orchestre dont la renommée n’est plus à prouver Dasséfo Groove, dont les musiciens sont devenus comme des parrains pour la jeune fille. Encouragée par l’engouement de sont tout premier public, elle renouvèle l’expérience le 28 juillet 2017. Son talent fait l’unanimité et confirme sa place dans le monde musical.

   Apres Black Is, véritable ode à la peau ébène qui a lancé l’artiste en 2016,  puis Little Teddy Bear en 2019, la chanteuse reviens en ce début de 2020 avec un morceau prometteur, Full of Myself, que Noirevelours décrit comme « la dose de confiance en soi dont on a tous besoin le matin ».

 

 

Pensées Noires : Noire Velours merci de répondre par l’affirmative à notre invitation. Comment monte t- on un studio dans sa salle de bain car nombreux sont les témoignages qui confirment que vous poussiez déjà très tôt vos premières notes en ce lieu ?

Haha ! La question me plait et m’amuse beaucoup ! L’expérience m’a appris que pour monter un studio dans une salle de bain, il faut déjà fermer la porte et les fenêtres pour créer un peu de réverbération dans la pièce et une acoustique satisfaisante, sortir quelques meubles pour que le son rebondisse mieux sur les murs, (je ne sais même pas comment je savais cela à 10 ans !) puis chanter de toute sa poitrine jusqu’à ce que votre mère vous dise de chanter moins fort (rire)

 

Pensées Noires : Noire Velours pour nom de scène, que cache cette dénomination ?

J’ai choisi ce nom parce qu’il décrit bien la personne que je suis. Noire pour affirmer mon amour à l’Afrique, à ma peau, à la peau d’ébène, et Velours parce que ce mot décrit bien ma voix, que je trouve douce et légère. Et puis c’est glamour lol

 

Pensées Noires : Vous dégagez un côté sombre et sensuel, comment s’opère la vie tiraillée entre ces deux  facettes ?

On me dit souvent en effet que je dégage quelque chose de sombre. Je ne peux pas le nier lol j’ai l’impression que je suis le genre d’artiste qui n’est principalement inspiré que par ces petites émotions et pensées qui sont si subtiles qu’on y prête difficilement attention. Les émotions sont tellement complexes et parfois tellement sales, sombres. Cela m’inspire énormément. Surement un moyen de m’exorciser moi-même, une sorte de catharsis. Sensuelle, dites-vous ? Je me vois flattée lol

 

Pensées Noires : Un slogan « Soft is the new Black »vous caractérise, il y’a-t-il selon vousun ancien et un nouveau « Black » ?

Moi, et surement des millions d’autres personnes, sommes plus réservés, moins exubérants, plus silencieux. Et le monde a tendance à n’écouter que des tonneaux vides simplement parce qu’ils sont plus bruyants, extravertis. Les réseaux sociaux en témoignent, être célèbre aujourd’hui se résume de plus en plus à faire le plus de conneries possibles en s’assurant que ça fasse le « buzz », stupid people doing stupid things very loudly. Je veux prouver qu’on peut impacter le monde tout en douceur, en toute intelligence, avec une touche légere, sans faire de bruit inutile. Être soi-même, this is the new black.

 

Pensées Noires : « Black is » est le titre qui fera parlez de vous, l’histoire du Noir selon vous est donc tronquée, le Noir est tout sauf ce que nous raconte l’histoire ou l’actualité de l’heure?

Totalement. Une bonne partie de notre histoire est juste passée sous silence. La gloire de nos royaumes, la droiture de nos peuples, la bravoure de nos armées, la rigueur de nos combattants, jusqu’à nos rituels de beauté et de propreté, le quotidien dans les villages d’antan, beaucoup de données sont difficilement accessibles. Ce qui fait que l’Africain, le Noir en général, ne sait pas la gloire qui accompagne sa couleur de peau. Et je trouve cela vraiment dommage. Ce serait bien que notre histoire nous soit enseignée comme l’Histoire de France l’est aux petits Français. Qu’on nous parle de l’histoire des rois d’Afrique. Mais ça ne suffit pas. Que font les musées chez nous? J’en ai plus appris sur l’architecture des maisons de la Côte de l’Or à l’époque de l’esclavage dans un musée bordelais que jamais dans mon propre pays. Triste.

 

Pensées Noires : Vous êtes une artiste très décalée des autres, le style, la communication et vos messages, est-ce là le fruit de votre master en stratégie de la marque ou nous avons juste à faire à votre vous intérieur ?

Haha un peu des deux ! je suis très délurée dans ma tête, très versatile et un peu folle même, la communication m’aide à canaliser et organiser tout cela pour que ça puisse être consommé (rire) Je dois me gérer comme on gère une marque.

 

Pensées Noires : Le déclic de l’amour de la musique vient de votre proximité avec votre tante Huguette Bokpé et votre cousin Gérard Phillipe, dites nous en un peu plus ?

En effet, ma Tante Huguette, Gérard Phillipe et ses frères aussi Marc-Hervé (qui vit toujours dans mon cœur) ainsi que Ifè, ce jeune béninois fougueux et complètement fou que vous pouvez suivre en ce moment à The Voice France lol. Ces personnes sont des instruments de musique, on chantait partout, tout le temps, à l’église, à des événements. A tel point que je ne savais pas que je voulais faire de la musique un métier, c’était simplement mon quotidien, ma vie de tous les jours. J’adore ces joyeuses personnes qui continuent de me motiver.

 

Pensées Noires : Votre univers, votre musique et  votre personne vont faire mouche et en 2018 vous signez avec le label Money Factory Cellule en Italie, en deux ans de collaboration est-ce le bel amour ?

Le bel amour peut-être, mais le travail ça, c’est sûr ! Mon label est rigoureux avec moi, et je les en remercie tellement. C’est une famille que j’ai trouvée, qui a à cœur mon succès. C’est une aventure qui me fait du bien et qui va porter des fruits pour sûr.

 

Pensées Noires : Vos fans sont en attente de votre prochain single, « Full of myself » est annoncé pour le 27 mars, que nous livre comme message ce nouveau jet musical?

Le message est simple : « C’est moi la chose ». Je veux que les gens se répètent cette phrase, que chacun se sente puissant en écoutant ma chanson. On n’a jamais trop confiance en soi. C’est quelque chose qui m’a longtemps manqué, ce fut un long parcours pour en avoir un peu, et je n’ai pas fini ! Je veux booster les égos avec ce morceau.

 

Pensées Noires : La musique de Noire Velours est particulière, qu’est-ce qui vous inspire à prendre votre stylot ?

Ce qui m’inspire comme je le dis toujours, ce sont les émotions, celles qui sont tellement subtiles qu’on les identifie difficilement. L’être humain me fascine beaucoup. La condition humaine est ma grande source d’inspiration.

 

Pensées Noires : Vous êtes une défenseuse de la peau d’ébène sinon du vieux continent, que répondez-vous à ceux qui disent que mettre sa peau en avant ou son continent fait de vous une raciste ?

L’américain par exemple connait son pays, il sait quel est l’ADN de marque de son pays, des gens ont travaillé pour le résumer en slogans, images, symboles, on lui inculque la fierté de la patrie. Ce qui n’est pas le cas dans nos pays pour la plupart. C’est le cadet des soucis de nos gouvernements. C’est à nous, la jeune génération, de réveiller cette fierté là en nous et en nos petits frères et sœurs, tout en cultivant l’acceptation de l’autre.

 

Pensées Noires : L’actualité de l’heure force le détour, le ravage dans le monde que cause le covid-19, comment vous prévenez-vous de cette pandémie ?

Déjà, je suis de tout cœur avec les familles des victimes et surtout le corps médical du monde entier. Que le Ciel les protège, ils sont au front pour nous. En ce qui me concerne, je suis scrupuleusement les mesures de prévention comme on le devrait tous, j’essaye de garder la joie surtout et de ne pas céder à la panique, je reste chez moi, et je prends soin de moi. Que ce moment de distanciation sociale nous permette aussi de nous focaliser sur nous-même un peu en ce moment où le monde est en pause.

 

Pensées Noires : Un mot au monde afin de se prévenir de futures menaces du genre ?

VIVEZ TOUT EN RESPECTANT LA NATURE.

 

Pensées Noires : Le monde a honoré les femmes comme le stipule le mois de Mars, un conseil à leur endroit ?

Déjà, il faut dire non à la violence. Il faut partir quand la violence s’installe dans un foyer, ne plus la tolérer. Toutes les 72h en France selon RFI, une femme meurt sous les coups de son conjoint. Nous n’avons pas de statistiques réelles en Afrique, vous en avez peut-être, ce serait intéressant d’avoir des données à ce sujet. Il faut aussi mettre un point d’honneur à être financièrement autonome. Ce qu’on oublie souvent, et cela m’étonnera toujours, c’est de sensibiliser d’avantage les hommes à la cause des droits des femmes. Le 8 mars, on rassemble les femmes pour leur parler, les enseigner, les responsabiliser, et que dit-on aux hommes ? Pas grand-chose. Je pense qu’est c’est l’une des clés à l’amélioration de ce problème complexe qu’est la condition des femmes.

 

Pensées Noires : Pour finir  Noire Velours s’il fallait se séparer avec une pensée laquelle vous vient à l’esprit ?

« Le meilleur est à venir ». Cette petite phrase me fait me lever le matin et travailler plus dur que la veille pour atteindre mes objectifs. Soyez-en convaincus, quelques soit ce que vous traversez, le meilleur est à venir.

 

Noire Velours : Noire Velours merci d’avoir partagé votre temps si précieux avec les lecteurs de Pensées Noires

C’est moi qui vous remercie ! Keep it up !

Lire plus

TOGO / DA VICOUS ANNONCE L'ALBUM ATQ

by

Alain Mouaka

Posté le March 26, 2020 03:07


Da Vicious.jpg

   Jeune passionné du beatmaking, GOOD JOB MUZIK est la toute première expérience de Joël AJAVON Alias THA VICIOUS en tant que beatmaker. Dans ce label, il a maitrisé les bases de son domaine et a par la suite peaufiné son talent de Music producer. L’envie d’avoir son propre studio et de montrer toute l’étendue de son talent l’amène en 2014 à poser les jalons de son propre label Zebegang (Nom d’un hôpital psychiatrique au TOGO en métaphore de leur folie musicale) qu’il forme avec cinq jeunes talentueux rappeurs. Les projets naissent et font office d’une première reconnaissance aux yeux du public qui ne les passent pas sous silence.

En 2015, il fit la rencontre de l’artiste rappeur FOFO SKARFO via un groupe WhatsApp qui est tombé sous le charme d’une de ses prods. L’artiste entre en contact avec le vicieux (pseudonyme que lui a donné son surveillant à l’internat) et ensemble ils commencent par charbonner sur des projets. Le premier grand succès qui conféra au producteur une crédibilité aux yeux des artistes et du public reste le morceau Alolekeo du rappeur qui est dès sa sortie en 2016 devenu un tube.

Authentique et original dans sa démarche, il a aussi à sa charge ses projets BEATAPE appelé LA SOSSA. Ce projet qui est son initiative sort chaque année depuis 2017 et réunit des beats atypiques qu’il met à disposition du public. Toutes ses actions additionnées à sa forte présence digitale avec sa touche d’humour ont réussi à dresser une personnalité remarquable.

 

 

Pensées Noires : Tha Vicious merci de trouver du temps pour répondre à nos questions,  Prix meilleur Beatmaker  All music Awards 2019 , comment arrive-t-on à tel résultat ?

Tha Vicious : C’est à moi de dire merci à toute votre équipe pour le travail qui est abattu afin de donner de la visibilité aux projets de la jeunesse africaine. Cette reconnaissance  aux All Music Awards et bien c’est le fruit de plusieurs années  de travail et d'abnégation. Et un 2019 ou Dieu a décidé d’ouvert le chemin, c’est aussi simple que cela (rire)

 

Pensées Noires : Un mot aux fans qui vous soutiennent dans tous vos projets?

Merci du fond du cœur à toutes ces braves personnes au grand cœur car en réalité se sont eux qui font de nos projets sonores des tubes et des chansons à référence.

 

Pensées Noires : En moins de 2 ans vous  signez de grands titres dans l'univers musical togolais, quels sont les titres qui ont fait de vous  un beatmaker confirmé?

Et bien assez de titres pour des artistes tels que  Fofo Skarfo, Le papara, Mic Flammez  ,Lord Carlos, Pikaluz, Zebegang ou encore El miliaro

 

Pensées Noires : Qu-est-ce qui fait d un beatmaker une référence tout comme la marque  de Tha Vicious?

Merci de voir en mon travail une marque (rire) ; Me concernant je pense que la direction artistique et ma touche unique africaine sur chaque son que je fais font de mon travail une œuvre qui séduit et à force  de travailler, de répéter des titres qui plaisent grâce à Dieu et un travail qui est reconnu par nos paires et les critiques (rire) on finit par devenir une marque.

 

Pensées Noires : Que signifie Tha Vicious?

Le vicieux ! lol ce blase caractérise bien ma musique (rire) j’ose prendre des risques.

 

Pensées Noires : Le monde est en guerre contre un adversaire  invisible le covid-19, comment avez-vous eu connaissance  de cette épidémie et comment vous vous en  prévenez ?

Ah un bien malheureux virus (hum) j'en ai eu vent sur facebook au départ on en a rigolé jusqu'à ce qu'on apprenne les conséquences de ces ravages, ce n’est pas du jeu. Les consignes sont simples : se laver les mains à tout moment avec de l’eau et du savon, se désinfecter les mains avec une solution hydroalcoolique, se protéger le nez et la bouche avec un masque, tousser dans sons coude, éviter les endroits à fort regroupement de personnes, éviter de saluer les gens, de faire des bisous ou des accolades.

 

 Pensées Noires : Ce 26 mars vous lancez  le premier single de votre prochain album #AtQ , présentez nous ce projet sonore

ATQ est un album qui a une identité urbaine surtout centré sur un genre  musical que nous appelons chez au Togo Akpèssè mais aussi avec quelques influences  kamou. Je voulais faire un album à forte emprunte togolaise mais assez musique mainstream

 

Pensées Noires : Sur ce single vous faites appelle au meilleure artiste  de la diaspora 2019, BOwyrude, de quoi parle ce titre ?

Et bien ce titre parle de la femme et de la drague tout court (rire) c’est une pilule qui passe vite vous ne trouvez pas (rire)

 

 Pensées Noires : Deux lauréats sur un titre, comment c'est faite la connexion entre vous ?

C'est une connexion qui s’est faite le plus simplement possible ; Au départ je cherchais une voix assez dancehall sur l’album et il se fait que j’ai écouté un son de Bowyrude et comme par magie c'était la voix que je voulais. j'ai eu à le contacter depuis début 2019 pour le projet, ensuite nous avons passé à l’étape de l’instrumental qui allait plaire et nous l'avons trouvé et comme vous pouvez vous en douter, le projet est né (rire).

 

Pensées Noires : Combien de titres figureront  sur l'album et à quand sa sortie officielle?

13 titres à coup sûr, s’il y’a plus je ne manquerais pas de vous informer et pour la sortie d’ ATQ  il faudra patienter jusqu’aux grandes vacances.

 

Pensées Noires : Pour finir, vos attentes par rapport à ATQ Tha Vicious?

Je compte créer une musique que je trouve unique, une musique qui est le fruit de mes recherche durant toutes ces  années ; Certes elle ne sera pas abouti au premier album mais il faut bien un début a tout (rire).

 

Lire plus

TOGO / EDI TOGOVI S'ENGAGE CONTRE LE COVID-19

by

Alain Mouaka

Posté le March 25, 2020 15:28


_ZEL0440.jpg

  De son vrai nom Afola Edi, fils de Afola kossi et de Ekpé Abra, l'artiste Edi Togovi est né à Tohoun  dans la préfecture du moyen mono , le 7 janvier 1989 . Il est artiste musicien (chanteur, interprète, compositeur, ventiste, pianiste, professeur, coach vocal et ingénieur de son), comédien et acteur de cinéma. Ses premiers pas dans le monde musical ont été effectués dans les chorales de l'église évangélique presbytérienne du Togo, où il fut choriste et plus tard chef de chœur après avoir suivi des cours de solfège et théories musicales. Très motivé Edi se lança très vite à partir de 2004 dans l'apprentissage des instruments où il  fait montre d'une aptitude étonnante en réussissant à manier la trompette, la trombone et la flûte à bec. Toujours dans sa course folle vers la perfection, Edi entra à l'école de musique "la belle mélodie "en 2007 où il suivit des cours de piano, de voix et de théorie musicale durant 4ans sanctionnée par un diplôme qui lui permit d'enseigner la musique dans plusieurs établissements scolaire de Lomé depuis 2012 jusqu'à ce jour. De 2013 à 2015, Edi suivit la formation d'ingénieur de son au studio colibri sanctionnée la encore par une attestation. En 2016, Edi s’illustre dans les styles RNB et soul au travers de deux  singles :"Togovi me nye" et "Kankandodji" qui lui  portera à la finale du Prix Découverte aux All Muzik Awards. Dans son parcours, Edi intégra plusieurs groupes comme le chœur de la belle mélodie où il fut soliste basse, le chœur national du Togo où il fut connu comme trompettiste et choriste basse, orchestre Gloria. Il preste avec brio sur plusieurs scènes d'événements de grande envergure telles que la célébration de la journée d'indépendance du Togo, le concert Epeyeye 2017 organisé par la TVT, la Foire, la Fête de la bière où il fut découvert comme pianiste et chanteur d'orchestre. Il est également membre de l'association des professeurs de musique du Togo (APMT) et aussi membre fondateur du groupe Quatuor. Artiste à plusieurs casquettes Edi a également fait ses preuves sur des scènes en tant qu’ instrumentiste et  choriste au côté d'éminents artistes et Chœurs comme Jimi Hope, Kaporal Wisdom, Vaïda, Toto Patrick, Chœur des Séraphins de wuiti. On lui doit les arrangements de plusieurs singles d’artistes comme Jimi hope et kaporal Wisdom pour ne citer que ceux là. 

     En Février 2017 il fait une collaboration avec le slameur Kaporal Wisdom dont le titre est "ANYO"et sort ensuite “XORSE” le 9 septembre2017. Il continue son bonhomme de chemin en lançant en avril 2018 une formation dénommée vocalise 1 pour coacher vocalement les artistes, mélomanes et choristes en les initiant aux différentes techniques de chants. Mai 2018 on découvre EDI avec une nouvelle casquette, celle d’acteur comedien ,rôle qu'il  joue avec brio tel un vieux de la vieille lors d’une tournée nationale sur le projet kélé kélé2 avec la troupe de l'ENAL après avoir studieusement suivi la formation en actorat avec le metteur en scène BANISSA MEWE, le Comédien Lucky TETEY et Le réalisateur Jean AHONTO, une expérience qui se révèle donc être une nouvelle corde à son arc. Toujours nourri par ce vœux de servir le monde musical, Edi lance une nouvelle formation sur le solfège de Juin à Août 2018. En Août 2018 le studio EDI TOGOVI MUSIC PROD ouvre ses portes avec l'enregistrement du premier album titré " Exploit" de la chorale les séraphins de L'EEPT wuiti nukafu. Septembre 2018 il entama une tournée nationale avec son projet <<studio en mouvement1>>, une aubaine qui permit  à plusieurs artistes  du Togo profond d’enregistrer à un  prix promotionnel leurs projets sonores. Octobre 2018 il réalise une collaboration avec la slameuse Wapondi titré " colé serré".

   L'année 2019 fut amorcée par une formation des vocalistes et le bouquet final fut le grand concert des vocalistes à l'espace REYES le 19mai qui a vu la participation d'une pléthore d’artistes à l'instar de Djifason, Kaporal Wisdom, zémo etc… melomanes, choristes, auteurs compositeurs, promoteurs culturels et artistes dans la galerie du public affichant leur satisfaction au vue de l’organisation et les performances des artistes prévus pour l’événement. En Juin 2019 EDI tourne dans une série denommée "feu de glace" du réalisateur jean AHONTO . Le mois de Juillet a été meublé par l'enregistrement de quelques chorales (jeunesse wonyomé, kékéli zanguera, Amazing voice ...). Août 2019 Edi entame une nouvelle tournée pour le compte de la deuxième édition de son projet << studio en mouvement >> où il va sillonner les différentes villes des 5 régions du Togo. Concerts lives et collaborations voici bien des projets qui compteront meubler le premier album de l’artiste mais pas seulement car Edi a pour vision se vendre au mieux sur l'échiquier national et international tant dans le domaine musical que de l'actorat afin de porter haut le flambeau  de son pays.

 

 

 

Pensées Noires : Edi Togovi  merci de partager votre énergie avec les lecteurs de Pensées Noires. Ce 25 mars à 18h vous  offrez un nouveau titre baptisé  ma Nation, ma Fierté, quel en est le message ?

Edi Togovi : Merci à toute l’équipe de Pensées Noires mag pour tout le travail qui est fait pour valoriser les cultures africaines. Le message de mon nouveau titre ma Nation, ma Fierté est d’une part une prière à Dieu Le Père pour qu'il bénisse et protège notre mère patrie le Togo, et d’autre part  un appel à tous les fils et filles de cette nation à aimer et  clamer haut et fort notre amour pour notre patrie, notre pays le Togo.

 

Pensées Noires : Pensez-vous que les hommes ne soient pas fiers de leur pays ou continent ?

Oui  je le pense malheureusement ; Selon moi les appartenances politique ou religieuses, les classes sociales, les vicissitudes de la vie, les injustices de ce monde  ect… ont fait que la plupart des hommes surtout en Afrique et plus précisément chez nous AU Togo sont devenus aigris contre leur propre pays. Tout le monde veut quitter l’Afrique à cause de leurs malheurs oubliant que le pays n'en ai pour rien en réalité.

 

Pensées Noires : Qu’espérez-vous au travers ce titre, un changement des mentalités ?

Je souhaiterais et je sais qu'avec l'aide de gens comme votre équipe Pensées Noires mag , ma Nation ,ma Fierté  atteindra toutes les localités du Togo et  l'international pour que le message dans ce morceau puisse changé les mentalités des hommes surtout les jeunes de ce pays. Nous ne pouvons pas toujours pointer de la main gauche notre pays ou notre continent qui a dû mal à se réaliser, je pense que nous avons tous une partition à jouer, en chacun de nous renferme une solution immédiate ou longue des maux que souffrent notre continent ou pays. Tout commence par l’amour pour notre et pour les hommes qui y vivent et les actions suivront.

 

Pensées Noires : A l’heure ou le covid-19 frappe le monde, il ya t'il de quoi être fier des hommes ou de leurs nations?

Edi Togovi : En ce moment de crise je crois profondément que c'est encore le lieu de cultiver l'amour, la tolérance et l'Union (comme dit le texte :  "Togovio na wor deka bé né dou sia woa tsékou na mi") pour pouvoir ensemble combattre ce fléau.

 

Pensées Noires : Comment vous prévenez-vous  du covid-19?

Par ce message du Kaporal Wisdom que je vous exhorte tous à écouter à travers ce lien https://m.youtube.com/watch?feature=youtu.be&v=teBqj_6vXcE

 

Pensées Noires : Rendez-vous  donc à 18h pour  découvrir ma Nation, ma Fierté votre nouveau single, comment l’écouter  ?

A 18h le lien de téléchargement YouTube sera disponible sur les réseaux sociaux mais aussi sur les radios de Lomé à Dapaong. Je compte sur la population et cette jeunesse qui porte en elle des rêves de grandeurs de faire de ce titre un hymne de tous les jours (rire)

 

Pensées Noires : Pour finir un mot au chef des nations du monde ?

Edi Togovi : Au chef des nations du monde, merci pour le travail que vous faites mais faite encore plus car les nations souffrent de plusieurs de maux.

 

Lire plus